En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des mesures de suivi d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Passer le concours

Le concours d’admission pour les candidats étrangers francophones issus de cycles préparatoires de formations françaises à l’étranger (FUI-FF)  comporte :

  • des épreuves écrites pour l’admissibilité ;

Sujets 2018 des épreuves écrites de la Session 1 Automne :

Sujets et Rapports 2017 des correcteurs pour les épreuves écrites de la Session 1 Automne :

Sujets 2017 des épreuves écrites de la Session 2 Printemps :

Elles sont organisées dans des centres d’examen à l’étranger où sont convoqués les candidats. Ces épreuves sont notées de 0 à 20 et affectées des coefficients ci-dessous. Elles ont pour but de classer par ordre de mérite des candidats aptes à suivre avec profit l’enseignement dispensé à l’Ecole Polytechnique ou à l’ENSTA ParisTech.

Les épreuves écrites d’admissibilité sont au nombre de quatre.
Sont déclarés admissibles les candidats ayant obtenu un total de points au moins égal à un minimum fixé par le directeur du concours d’admission.

Les épreuves orales d’admission sont au nombre de quatre.
Elles portent sur les mathématiques, les sciences physiques, l'analyse de documents scientifiques et la culture générale et motivation.

Exemples de sujets d'ADS de la Session 2 Printemps :

A l’issue des épreuves orales, les candidats sont classés en fonction du total de points obtenus en prenant en compte les épreuves écrites d’admissibilité (coefficients 26) et les épreuves orales d’admission (coefficients 58), soit un total de coefficients de 84.
 

LIEUX DES EPREUVES

SESSION 1

  • Shanghai (CHINE)
    SJTU-ParisTech Elite Institute of Technology
    Dong Shang Yuan, room 101 东上院101
    Minhang campus of Shanghai Jiaotong University 上海交通大学闵行校区

    SESSION 2

  • Beyrouth (LIBAN)
    Université Saint-Joseph de Beyrouth USJ -LIBAN
     
  • Abidjan (COTE D'IVOIRE)
    Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny 
    Antenne d’Abidjan