En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Actualités

  • Kevin Chahwan est libano-allemand. En septembre 2020, il a intégré l’École polytechnique où il est étudiant en première année du Master of Science and Technology « Economics, Data Analytics and Corporate Finance ». Dans ce cadre, il bénéficie d’une bourse de la Fondation de l’X.
  • Directeur de recherche CNRS au Laboratoire d’Hydrodynamique (LadHyX - École polytechnique/CNRS) et professeur à l’École polytechnique depuis 2010, Abdul Barakat étudie le rôle de la mécanique dans le développement et la progression des maladies vasculaires. Avec son équipe, il a développé différents types d’artères artificielles physiologiquement pertinentes qui révolutionnent l’analyse des processus pathologiques. Ses travaux sont soutenus par le Fonds AXA pour la Recherche et par la FX.
  • Michel et Marie-Hélène Giannuzzi sont Grands donateurs de l’École polytechnique. Très engagés en faveur de l’éducation et de l’égalité des chances, ils ont décidé de soutenir spécifiquement le Pôle Diversité et Réussite de l’X qui agit au quotidien pour rendre l’excellence scientifique accessible à tous, sans distinction de genre ni d’origine sociale ou géographique. Rencontre.
  • Accenture et l’Institut Polytechnique de Paris ont signé un partenariat stratégique de 5 ans afin de codévelopper des solutions et de répondre aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux majeurs. Ce partenariat prévoit notamment la création d’une chaire, appelée « Technology for Change », qui vise à promouvoir le développement de technologies innovantes en réponse à ces enjeux.
  • Observer l’atmosphère sur un site avec une multitude d’instruments complémentaires et de manière homogène sur le long terme est indispensable pour mieux comprendre la variabilité du climat local et son évolution. Les observations du SIRTA et les méthodes d’analyses des scientifiques permettent de mettre en évidence les 5 mécanismes atmosphériques qui se combinent pour former des conditions d’extrêmes climatiques spécifiques à la région parisienne.

Pages