En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Entretien avec Jacques Tamisier (X 1974), bénévole de la FX

Diplômé de la promotion 1974, Jacques Tamisier a rejoint l’équipe des bénévoles de la Fondation en avril 2018. Rencontre avec ce spécialiste des télécoms très engagé en faveur de l’entrepreneuriat et de l’innovation.

Vous êtes issu de la promotion 1974 de l’École polytechnique puis vous avez intégré le corps des Télécoms. Pourriez-vous revenir sur votre parcours après l’X ?

J’ai effectué toute ma carrière au sein du groupe France Télécom/Orange à différentes fonctions : technique, marketing, stratégie, finance. Mon premier poste était basé à Toulouse mais en 1985, j’ai rejoint l’Ambassade de France à Washington en tant qu’attaché Télécom alors que les États-Unis étaient en pleine dérégulation du secteur, avec notamment le démantèlement d’AT&T (American Telephone and Telegraph). Durant toute ma carrière, j’ai exercé des postes en France mais aussi à l’étranger : entre 1994 et 1999 j’ai occupé la vice-présidence de Telecom Argentina puis j’ai contribué au déploiement de la fibre optique en Espagne entre 2010 et 2016.

Vous êtes très engagé en faveur de l’entrepreneuriat à l’X mais pas seulement. Pourquoi cette appétence ?

Dès 2007, j’ai commencé à investir dans des start-up et à m’engager au sein de l’association Les Business Angels des Grandes Écoles qui soutient la création, le développement et le financement de start-up innovantes à fort potentiel de croissance, en mettant notamment les entrepreneurs en relation avec des Business Angels, généralement anciens élèves des Grandes Écoles. Je trouve très encourageant de voir tous ces projets qui grandissent et qui sont sources de progrès pour la société comme le sont par exemple ceux liés aux New Tech.

Depuis 2018, vous faites partie des bénévoles mais aussi des donateurs de la Fondation. Qu’est-ce qui a motivé votre engagement ?

J’ai choisi de donner à la Fondation de l’argent et surtout du temps car je me sens redevable de l’X qui m’a donné la possibilité de carrière que j’ai eue. J’ai aujourd’hui la volonté d’aider les élèves et de les accompagner dans leur projet de création d’entreprise. Je suis en effet le bénévole référent pour tous les projets qui concernent l’entrepreneuriat comme par exemple, l’organisation du Prix Jean-Louis Gerondeau - Safran qui récompense chaque année des porteurs de projets innovants. Je participe également aux jurys d’entrée et de sortie d’X-UP, l’accélérateur de l’École polytechnique. Les projets de l’X en la matière me tiennent particulièrement à cœur et me donnent confiance en l’avenir.