En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

PaIRe, Fokus et STEEPHEN, projets lauréats du prix X-Grant High Impact Innovation 2021

Paul Blanc-Durand, Paul Jehanno (X 2012) et Pierre Saudin (M 2021), porteurs du projet PaIRe (1er prix), Kamil Benkirane (M 2021) et Holly Quintard (M 2021), porteurs du projet Fokus (2e prix ex aequo), Paul Barbaste (M 2021) et Olivier Oullier, porteurs du projet SteephenX (2e prix ex aequo) ont remporté le prix X-Grant High Impact Innovation. Ils sont récompensés pour leurs innovations dans les domaines de la médecine nucléaire et des neurotechnologies.

Créé en 2018 grâce à la générosité de Bertrand Pivin (X 1980), le prix X-Grant High Impact Innovation vise à promouvoir l’enseignement de l’innovation technologique auprès des élèves et des étudiants de l’École polytechnique et de l’Institut Polytechnique de Paris, et à contribuer à l’émergence de projets entrepreneuriaux à très fort potentiel et impact sociétal. À l’issue du jury qui s’est tenu le 19 mars dernier, trois projets ont été désignés lauréats de cette 4ème édition : PaIRe, Fokus et SteephenX.

PaIRe : l’intelligence artificielle au service de la médecine nucléaire

Pierre Saudin, Paul Blanc-Durand et Paul Jehanno

Porté par un médecin, Paul Blanc-Durand, et deux ingénieurs, Paul Jehanno (X 2012) et Pierre Saudin (Master X-HEC Entrepreneurs), le projet PaIRe utilise l’intelligence artificielle pour détecter et analyser automatiquement les anomalies en médecine nucléaire. Cette spécialité médicale utilise des isotopes radioactifs pour explorer des processus physiopathologiques et obtenir des images sur le fonctionnement métabolique du patient, notamment via la tomographie par émission de positions (TEP), technique fréquemment utilisée en cancérologie. Alors que le nombre de médecins nucléaires est stable mais qu’il y a de plus en plus de TEP à interpréter, PaIRe développe un algorithme d’aide au diagnostic afin d’accompagner les médecins dans leur prise de décision. Actuellement déployé en bêta-test sur 5 TEP dans 3 centres, celui-ci détecte et segmente automatiquement les tumeurs permettant d’en extraire les principaux paramètres quantitatifs. « Notre solution a une forte sensibilité puisqu’elle détecte 97 lésions sur 100 et apporte au médecin un examen enrichi qui l’aide à interpréter les résultats de la TEP. Elle lui permet donc de gagner du temps, d’augmenter sa confiance en son diagnostic et de diminuer la variabilité des mesures et les erreurs », explique Paul Blanc-Durand. « La dotation financière qui accompagne le prix X-Grant High Impact Innovation va nous permettre de débuter le processus de certification de notre solution pour obtenir le marquage CE, mais aussi d’augmenter nos fonds propres pour créer notre entreprise. Il s’agit d’un levier de financement important pour l’avenir de PaIRe », ajoute Pierre Saudin. Les porteurs de ce projet envisagent de passer du prototype à l’industrialisation en poursuivant le déploiement de leur produit dans des centres et en le commercialisant d’ici septembre 2021, d’abord en France puis à terme, à l’international.

Fokus : une solution d’entraînement cérébral destinée aux enfants souffrant de troubles de l’attention

Kamil Benkirane et Holly Quintard

Alors que les troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) représentent le trouble mental le plus diagnostiqué chez l’enfant et l’adolescent, Kamil Benkirane et Holly Quintard, tous deux étudiants du Master X-HEC Entrepreneurs, ont lancé Fokus, une solution d’entraînement cérébral reposant sur le neurofeedback. Cette technologie utilise des électro-encéphalogrammes (EEG) pour récupérer le signal de l'activité cérébrale, extrait un score de l'attention, et permet au patient de visualiser son attention pour ensuite la réguler. Coûteuse et réalisée uniquement en clinique à l’aide d’électrodes mouillées, cette technique est encore peu utilisée alors qu’elle représente une solution efficace, accessible à tous et sans effets secondaires pouvant aider des millions d’enfants en France. « Avec Fokus, nous avons pour ambition de démocratiser le neurofeedback et d’améliorer l’expérience utilisateur. Pour ce faire, nous utilisons un casque à électrodes sèches relié à une tablette. Les séances de 20 minutes ont lieu directement à la maison, 3 fois par semaine, et reposent sur des jeux qui rendent le traitement plus ludique et stimulant », indique Kamil Benkirane qui souffre lui-même de troubles de l’attention. Cette solution d’entraînement, qui s’adresse aux enfants et adolescents de 6 à 15 ans, permet à leurs parents de suivre l’évolution de leurs résultats, de partager ces derniers avec les médecins, et ainsi d’améliorer le suivi médical. L’équipe de Fokus a d’ores et déjà élaboré avec l’aide de psychiatres et de neuropédiatres un prototype de jeu contrôlable par la pensée et espère lancer en janvier 2022 son premier produit d’entraînement. « Nous sommes ravis d’être lauréats du prix X-Grant High Impact Innovation, d’autant qu’il s’agit du premier prix de cette importance que nous remportons. Cela va notamment nous permettre d’étoffer notre équipe en recrutant des game developers pour améliorer notre prototype et créer de nouveaux jeux les plus stimulants possible », se réjouit Kamil Benkirane.

SteephenX : la première interface cerveau-machine inclusive pour le retour à l’emploi des personnes souffrant d’un handicap moteur

Paul Barbaste et Olivier Oullier

Selon l’OMS, plus de 650 millions de personnes vivent avec une forme de handicap, dont 50 millions souffrant de tétraplégie. Pour Paul Barbaste, les neurotechnologies vont permettre au handicap de devenir un facteur de croissance et de compétitivité et non plus un frein à l’emploi. Ce diplômé de Sciences Po Strasbourg, étudiant du Master X-HEC Entrepreneurs, s’est associé au Pr Olivier Oullier, neuroscientifique, ancien Président d’EMOTIV, leader mondial des neurotechnologies portables, qui a également occupé la direction mondiale stratégique en santé au Forum économique mondial de Davos. En hommage au physicien Stephen Hawking, qui a pu dépasser son handicap grâce à la technologie, ils ont fondé SteephenX pour permettre l’insertion de personnes handicapées motrices dans le monde du travail. « SteephenX est un système permettant d’interagir avec le monde digital en contrôlant des objets connectés uniquement par la pensée. Des électrodes captent les signaux électriques émis par des groupes de neurones. Une intelligence artificielle transforme les données cérébrales en commandes mentales. Une personne ayant perdu l’usage de ses membres peut ainsi écrire des messages sur son ordinateur et effectuer des tâches professionnelles uniquement par la pensée. Nos solutions comprennent notamment un clavier intelligent et des algorithmes de prédiction sémantique permettant l’accélération de la vitesse de frappe », indique Paul Barbaste. Après avoir développé un premier prototype qui est opérationnel, les deux fondateurs travaillent désormais à l’amélioration de la vitesse d’écriture afin de déployer leur solution en entreprise dès l’automne. « Recevoir ce prix de l’X est pour moi la confirmation que SteephenX est un projet d'entrepreneuriat social réaliste, et non une aventure caritative. Jusqu’à présent, nous avons autofinancé les parties matérielles, logicielles et logistiques. Les fonds qui accompagnent cette distinction vont nous permettre de poursuivre le développement de nos algorithmes », conclut Paul Barbaste.