En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Rencontre avec Camille Obeid, étudiant du programme Bachelor

Depuis septembre 2017, l’École polytechnique accueille dans son programme Bachelor des étudiants venus du monde entier. Rencontre avec l’un d’eux, Camille Obeid, actuellement en 3e année et lauréat d’une bourse d’excellence.

Après avoir passé votre bac au lycée franco-libanais de Beyrouth, vous avez intégré la première promotion du programme Bachelor. Pourquoi avoir choisi de rejoindre l’École polytechnique et quel regard portez-vous sur le cursus que vous y suivez ?

L’École polytechnique est très connue au Liban où elle bénéficie d’une excellente réputation. Alors que je souhaitais initialement effectuer mes études supérieures aux États-Unis, mon père m’a parlé du Bachelor de l’X et j’ai décidé de postuler. L’excellence scientifique de l’École et la pluridisciplinarité de ce programme ont été déterminants. Deux années après avoir intégré le Bachelor, je suis toujours aussi satisfait de mon choix car il s’agit d’une aventure unique ! Après une première année de tronc commun, j’ai choisi la spécialisation « Mathématiques & Physique » en 2e année. J’apprécie beaucoup le caractère théorique des cours ainsi que la manière dont ils sont dispensés. Je suis également très sensible à la place accordée au développement humain dans ce programme. Cela me permet de développer des compétences en communication et en relations sociales qui sont nécessaires pour tout futur manager.

En parallèle, vous vous êtes impliqué dans la vie associative du programme en participant à la création de son bureau des élèves, L’ORE. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Dès 2017, nous avons en effet décidé de créer pour les étudiants du programme Bachelor L’ORE, l’équivalent de la Kès. C’était un véritable challenge car tout était à faire. J’étais pour ma part trésorier et nous avons commencé avec 30 euros sur notre compte bancaire. Nous avons donc dû trouver des sponsors, établir des business plans et créer des comités c’est-à-dire des binets. Aujourd’hui, je suis très heureux de voir l’évolution de L’ORE et je suis fier des relations que nous avons nouées avec l’École, la Kès, l’AX et la FX. Qui plus est, cette expérience m’aura permis de mener un projet entrepreneurial dans le cadre de mes études scientifiques.

Les étudiants du programme Bachelor ont la possibilité de partir un semestre à l’étranger en 3e année et vous avez saisi cette opportunité.  

Depuis le mois d’août et jusqu’en décembre, j’effectue un semestre d’échange à Georgia Tech aux États-Unis où j’étudie l’ingénierie mécanique. Les enseignements que j’ai reçus en mathématiques et en physique à l’École polytechnique, m’aident beaucoup et me permettent d’appréhender les différentes disciplines de manière plus intuitive.

Depuis l’année dernière, vous êtes lauréat d’une bourse d’excellence* de la Fondation de l’École polytechnique. Que représente-t-elle pour vous ?

Tout comme ma famille, je suis très heureux de bénéficier de cette bourse d’excellence. Dans la mesure où elle m’a été attribuée à l’issue de ma première année, et non pas dès ma première année, j’ai la sensation que cette bourse est une véritable marque de confiance de l’X. C’est aussi une récompense pour tout le travail que j’ai effectué.

Quels sont vos projets à l’issue du programme Bachelor ?

Je me plais beaucoup à l’X, à tel point que j’aimerais y poursuivre mes études ! J’envisage donc de me présenter au concours du cycle ingénieur polytechnicien. Même si mon projet professionnel peut encore évoluer, j’aimerais devenir ingénieur dans l’univers des transports et occuper un poste ayant également une forte dimension managériale.

* Pour attirer les meilleurs lycéens du monde dans le programme Bachelor de l’École polytechnique, la Fondation attribue chaque année des bourses d’excellence et des prêts bonifiés permettant aux étudiants de financer leurs frais de scolarité.