En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Rencontre avec Phoebe MacDonald (BX 2020), étudiante à l’Université d’Oxford

Diplômée de la première promotion du Bachelor of Science de l’X lancé en septembre 2017, Phoebe MacDonald étudie aujourd’hui l’économie à l’Université d’Oxford. Durant ses trois années de formation à l’École polytechnique, elle a bénéficié d’une bourse d’excellence financée grâce au soutien des donateurs de la FX.

Vous avez 22 ans, vous être Irlandaise et vous avez rejoint en 2017 le nouveau programme Bachelor de l’École polytechnique. Pourquoi avoir choisi cette formation ?

Avant de rejoindre l’X, j’ai effectué toute ma scolarité dans des établissements français, principalement à Hong Kong, puis à Dublin où j’ai obtenu un baccalauréat scientifique. De par mon parcours dans le système français, je connaissais l’École polytechnique et sa réputation d’excellence. J’étais également admise dans d’autres universités comme Imperial College, King’s College et St Andrews mais c’est le Bachelor de l’X que j’ai choisi d’intégrer. Ce programme proposait en effet une formation pluridisciplinaire qui m’attirait beaucoup et qui me permettait de ne pas me spécialiser tout de suite.

Comment s’est déroulée votre formation à l’X et que vous a-t-elle apporté ?

Après une première année de tronc commun, j’ai choisi de suivre la spécialisation « Mathématiques & Économie » en deuxième et en troisième année. Ayant obtenu un baccalauréat scientifique, je n’avais jamais vraiment étudié l’économie et j’ai découvert cette discipline grâce au Bachelor. J’ai beaucoup apprécié ce programme qui, parce qu’il est pluridisciplinaire, nous a apporté un large champ de connaissances. En troisième année, lorsque j’ai effectué un semestre d’échange à Berkeley, j’ai d’ailleurs eu la sensation que le niveau était plus élevé à l’X. Ce programme m’a enseigné la ténacité et a augmenté ma capacité de travail. Mais au-delà de l’aspect académique, le Bachelor, c’est aussi une expérience humaine ! Nous étions très soudés et il y avait une forte cohésion entre tous les étudiants, peut-être encore davantage parce que nous faisions partie de la première promotion.

Durant toute votre scolarité à l’X, vous avez bénéficié d’une bourse d’excellence financée par la Fondation. Qu’a-t-elle représenté pour vous ?

Cette bourse d’excellence a été très importante pour moi. D’une part, elle a été source de motivation car lorsque j’ai postulé au programme Bachelor, je ne savais pas si j’avais le bon profil et si j’allais réussir. Elle m’a donné confiance et j’ai eu à cœur de prouver que l’École et la Fondation avaient eu raison de croire en moi en obtenant les meilleurs résultats possible. D’autre part, cette bourse m’a permis d’éviter les préoccupations d’ordre financier et de me concentrer sur mon travail. Je suis donc très reconnaissante.

Vous avez été officiellement diplômée du Bachelor en juillet 2020 et vous avez intégré en septembre dernier l’Université d’Oxford. Comment se passent vos études et quels sont vos projets pour l’avenir ?

À l’issue de mes trois années à l’École polytechnique, j’ai postulé dans différentes universités et j’ai été admise à Cambridge, à Paris School of Economics, à Bocconi University et à Oxford. C’est cette dernière université que j’ai choisi de rejoindre. Je suis actuellement en première année du Master of Philosophy in Economics qui est très académique et qui est censé nous former à la recherche. Même si l’année a été bouleversée par la pandémie de Covid-19, ma scolarité se passe bien. Mon premier examen n’aura lieu qu’en juin mais j’estime que mes études à l’X m’ont bien préparée. Lorsque j’aurai obtenu mon master, je souhaite rejoindre une institution ou une banque centrale pour agir directement et concrètement sur le monde qui nous entoure.

>> Je souhaite soutenir le programme Bachelor en finançant des bourses d'excellence