En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Une chaire avec Ubisoft pour accroître les synergies entre sciences et jeu vidéo

Ubisoft, l’École polytechnique et sa Fondation ont lancé la chaire « Science et jeux vidéo » le 24 septembre 2019. Son objectif : rendre les jeux vidéo plus réalistes et novateurs et utiliser ce média pour diffuser la culture scientifique.

Benoit Deveaud, Directeur de l’Enseignement et de la Recherche de l’École polytechnique, Serge Hascoët, Directeur de la Création d’Ubisoft et Jean-Bernard Lartigue, Délégué général de la Fondation de l’X, ont signé le 24 septembre 2019 une chaire d’enseignement et de recherche intitulée « Science et jeux vidéo ». En associant une formation d’excellence et des laboratoires multidisciplinaires à une industrie vidéo-ludique à la pointe de l’innovation, l’X, Ubisoft et la FX envisagent ainsi d’explorer de nouvelles synergies entre sciences et jeu vidéo.

Portée par Raphaël Granier de Cassagnac, chercheur en physique des particules au CNRS, cette nouvelle chaire s’organisera autour d’un GameLab, une cellule de professionnels du jeu vidéo immergée dans les laboratoires du Centre de recherche de l’École polytechnique pour tisser un lien privilégié entre sciences et jeu vidéo. Ses missions seront triples :

Importer des sciences dans les jeux en rassemblant des étudiants, industriels et scientifiques dans des projets communs

L’un des objectifs des professionnels de l’industrie vidéoludique est de créer des mondes de plus en plus crédibles et intelligents en se reposant sur les sciences les plus variées. Ils s’intéressent ainsi à tout type de simulation scientifique qui leur permettrait d’améliorer leurs contenus, leurs outils et leurs pratiques : que ce soit pour améliorer l’accessibilité et le rendu (animation 3D, spatialisation sonore, voix…) que comme élément potentiel de gameplay (intelligences artificielles, modèles physiques, économiques, sociaux…). La proximité d’un centre de recherche multidisciplinaire ouvre des perspectives très vastes sur les sujets qui pourront être développés.

Former des scientifiques aux métiers du jeu vidéo

La chaire permettra de créer un vivier d’ingénieurs scientifiques ayant bénéficié d’enseignements dédiés à l’exploration de problématiques liées au jeu vidéo, notamment dans le cadre de projets scientifiques collectifs qui les confronteront aux recherches actuelles dans le domaine. Cette formation répond à la fois à un attrait certain des étudiants pour l’industrie du jeu vidéo, mais aussi à un intérêt des studios pour alimenter ses différents métiers avec des profils de haut niveau scientifique.

Éduquer par le jeu à la science et à ses méthodes

Méconnues du grand public, les sciences n’en ont pas moins une grande capacité d’émerveillement, trop souvent cachée derrière leur apparente complexité. Le jeu vidéo est un média particulièrement adapté pour lever ces voiles : grâce à sa popularité, à ses objets graphiques facilement identifiables, à la multitude de ses mécanismes ludiques et à la force d’implication de l’interactivité, il permet d’initier et d’impliquer un public de plus en plus large dans des concepts scientifiques complexes, sans lui demander de lourds efforts d’apprentissage. La chaire et son GameLab proposeront et accompagneront des développements de jeux reposant sur un contenu scientifique fidèle et des supports originaux et ludiques, pour tout type de joueurs.

La chaire entend également initier ou renforcer des échanges entre professionnels du jeu vidéo, étudiants et scientifiques à travers l’organisation de colloques « Sciences et jeux » récurrents. Ces rencontres ouvertes seront l’occasion de faire émerger de nouvelles idées qui pourront être explorées dans le cadre de la chaire, ou développées par des industriels du jeu vidéo, des laboratoires de l’X, ou en partenariat. La première édition du colloque se tiendra le 26 et 27 novembre 2019 à l’École polytechnique.