En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Une Grande École Pourquoi Pas Moi ? Rencontre avec Alicia Taphanel

Entre 2008 et 2011, Alicia Taphanel a participé au programme d’égalité des chances « Une Grande École Pourquoi Pas Moi ? »* à l’École polytechnique. Un tremplin pour cette jeune ingénieure que nous avons rencontrée.

Après des études à l’École Télécom Saint-Etienne, vous êtes devenue ingénieure IVVQ (Intégration Vérification Validation Qualification) chez Thales. Pourriez-vous revenir sur votre parcours ?

J’ai grandi dans l’Essonne et j’ai préparé mon bac scientifique au Lycée Albert Einstein de Sainte-Geneviève-des-Bois. Durant mes années de lycée, j’ai eu la chance de participer au programme « Une Grande École Pourquoi Pas Moi ? » qui m’a ouvert de nouvelles perspectives. Après deux années de classes préparatoires scientifiques, j’ai intégré en 2013 l’École Télécom Saint-Etienne (Institut Mines-Télécom) où je me suis spécialisée dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication, et notamment dans les télécommunications et les réseaux. J’ai effectué mon stage de fin d’études chez Thales où une fois diplômée, j’ai été recrutée en tant qu’ingénieure IVVQ.

Dans quel contexte avez-vous intégré le programme « Une Grande École Pourquoi Pas Moi ? » ?

J’ai découvert le programme « Une Grande École Pourquoi Pas Moi ? » à l’occasion des journées portes ouvertes du Lycée Albert Einstein situé dans une zone d’éducation prioritaire. J’ai candidaté et de la fin du premier trimestre de seconde jusqu’au bac, j’ai suivi des séances de tutorat tous les mercredis après-midi à l’École polytechnique. Chaque séance était animée par des élèves de 2ème année de l’X et les thèmes abordés étaient divers : décryptage de l’actualité, apprendre à s’exprimer en public, cours d’expression corporelle, aide à l’orientation, coaching… Pendant les vacances scolaires, nous suivions également des ateliers encadrés par des intervenants extérieurs.

Que vous a apporté ce programme ?

Quand je suis entrée au lycée, je n’avais jamais entendu parler des classes préparatoires et je pensais poursuivre mes études à la fac pour devenir professeur de sciences naturelles. Participer à ce programme a nécessité un investissement personnel mais il m’a permis de découvrir d’autres filières que celles auxquelles je me prédestinais, et notamment les prépas. « Une Grande École Pourquoi Pas Moi ? » m’a ouvert de nouveaux horizons dont je n’avais pas connaissance. Sans ce programme, je n’aurais pas eu le parcours qui est le mien aujourd’hui.

Vous avez récemment effectué un don à la Fondation de l’École polytechnique. Quelles ont été vos motivations ?

À l’issue de ma participation au programme « Une Grande École Pourquoi Pas Moi ? », j’ai également bénéficié d’une bourse X-Post Bac financée par les donateurs de la Fondation. Cette aide m’a permis de me consacrer plus sereinement à mes études et donner aujourd’hui à la FX est donc pour moi un juste retour de l’ascenseur. J’ai d’ailleurs souhaité flécher mon don vers le projet « Diversité à l’X » afin d’aider à mon tour des jeunes qui en ont besoin et d’agir en faveur de l’égalité des chances.

 * Labélisé « Cordée de la réussite », le programme « Une Grande École Pourquoi Pas Moi ? » est destiné aux jeunes lycéens issus de milieux éloignés des études. Il vise à lutter contre l’autocensure et à accroître leurs chances de poursuivre des études ambitieuses dans l’enseignement supérieur grâce à des séances de tutorat et de coaching.

>> Soutenir les actions du Pôle Diversité & Réussite de l'École polytechnique