En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Don du buste du général Pellé (X 1882) à Polytechnique

Hommage de la petite fille du général Maurice Pellé à l'occasion de la commémoration de l’armistice de 1918

Il s’agit de la réplique en plâtre teinté du buste en bronze de Maurice Pellé,  réalisé par Bohumil Kafka (1878-1942), sculpteur tchèque. Il a trouvé tout naturellement sa place au MUS'X dans l'espace évoquant la Grande guerre.

 
En 2014 Isabelle Monzini avait travaillé avec l’équipe du Centre de Ressources Historiques à la réalisation de l’exposition sur le général Pellé (X 1882), son grand-père. Elle honore à nouveau sa mémoire à l’occasion de la commémoration de l’armistice de 1918 en offrant son buste à l’École polytechnique.

 

Maurice Pellé (X 1882 ; 1863-1924), figure historique polytechnicienne, méconnue en France, a été un militaire brillant durant la Première Guerre mondiale mais aussi un diplomate reconnu et célébré, en particulier dans les pays tchèques, pour son rôle dans la création de l’armée de Tchécoslovaquie en 1919.

Après l'École de Guerre en 1895, rédacteur au ministère de la guerre, il fait partie de l'Etat-major de ministres tels que Billot, Cavaignac et de Freycinet.
En 1900 chef d'Etat-major du colonel Joffre à Madagascar, il devient  attaché militaire à Berlin de 1909 à 1912, puis en 1913 chef d'Etat-major du général Lyautey au Maroc.
Il participe brillamment à toute la première guerre mondiale et est nommé général de division. En 1919 il est chef d'une mission militaire française en Tchécoslovaquie. Nommé chef "suprême" des armées lors du conflit avec la Hongrie, il réorganise le Ministère de la Défense, met en place un état-major, crée des écoles militaires, un service militaire,…


En 1921, il est nommé Haut-Commissaire de la République française en Orient. Il a été diplomate mais aussi artiste, dessinant  des paysages et des caricatures.