En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Exposition Louis-Bernard Guyton de Morveau

Exposition à la Bibliothèque centrale de l’École polytechnique (novembre-décembre 2016), puis vitrines couloir sous le grand hall (à partir de janvier 2017)

 

Numérisation 3D du buste de Guyton de Morveau (© FABLAB Ecole polytechnique). Cliquez sur l'image

 

Découvrez la vie de Guyton de Morveau, le premier a avoir eu l’idée d’utiliser les aérostats aux armées pour l’observation de l’ennemi, le 7e homme à avoir réalisé une ascension dans le ciel en aérostat en 1784, et le premier contributeur, avec Lavoisier, à l’établissement d’une nomenclature moderne des éléments chimiques en 1787.  En avril 1794, à la fois en tant que savant et politique (il est alors président du Comité de Salut Public) il instaure une politique de recherche publique de défense nationale passant par le biais d’une commission d’expertise et de recherche sur l’armement qui devient bientôt la Section des Armes, sorte de ministère de l’armement supervisant à la fois la production et la recherche dans des établissements, commissions et administrations chargés des armes portatives, de la grosse artillerie, des poudres et salpêtres, des mines.

Louis-Bernard Guyton de Morveau est décédé il y a deux cent ans en 1816. En 1789, Arthur Young, agronome britannique en voyage en France, qualifiait Guyton de « premier chimiste de France » et l’un des plus célèbre d’Europe. Bien oublié depuis, cette exposition vise à le faire connaître à nouveau.

Guyton et l’École polytechnique

Guyton fait partie des commissaires désignés par la Convention nationale pour concevoir l’Ecole polytechnique, dont les bases étaient, d’après lui « l’aggrandissement du champ des sciences exactes et d’observation, le perfectionnement des arts, la multiplication des rapports qu’ils ont avec la prospérité nationale, et surtout la garantie si importante qu’il ne serait admis dans les services publics que des hommes instruits et éprouvés ». L’intérêt principal de l’École étant de « rapprocher les sciences qui doivent s’aider réciproquement, et de mettre, pour ainsi dire dans les mêmes mains tous les instruments qui peuvent servir à reculer les bornes de nos connaissances ».

Guyton est l’un des premiers instituteurs de Chimie de l’École polytechnique, avec Berthollet et Fourcroy. Nommé directeur pour assurer l’intérim de Monge parti en Egypte, il le remplace définitivement au tournant de l’année 1799-1800, jusqu’à la militarisation de l’École en juillet 1804. En tant que directeur pendant plus de 5 ans il a défendu l’École face à ses opposants et tout fait pour que le cursus des élèves se déroule le mieux possible.

Un colloque à Dijon en novembre 2016 pour le bicentenaire de son décès.

Le 18 et le 19 novembre se tiendra à l’Académie des sciences, arts et belles lettres de Dijon un colloque Guyton de Morveau.

 

 

L'exposition Guyton de Morveau à l'Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon.

La salle des Actes du colloque

 

 

Visitez la fresque chronologique ici. Exposition illustrée, et renvoyant sur de  nombreuses ressources en ligne.