En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Retour du résonateur Oudin à l’École polytechnique

Un résonateur Oudin issu des collections de Polytechnique est racheté par la SABIX lors d’une vente aux enchères

La vente du 05 octobre dernier à Angers nous a été signalée par Francis Gires, Président de l'ASEISTE,  expert national du Ministère de la Culture pour la protection des instruments scientifiques et techniques. La SABIX aussitôt alertée par le Centre de Ressources Historiques s’est portée acquéreur du résonateur Oudin. C’est un dispositif pour courants médicaux haute fréquence. Cet ensemble comprend une bobine cylindrique verticale à spires (auto-transformateur) à double circuit de fil de cuivre, posée sur une table en acajou dont la partie inférieure reçoit un bel éclateur réglable, à 2 boules de laiton isolées sur 2 tiges, avec support en verre. Sur le devant se trouve un interrupteur manuel à couteau et à bouton et  devant la bobine, un dispositif de réglage des spires primaires, et deux interrupteurs cylindriques à plots.


La plaque du constructeur indique « R. Toury à Paris » et une étiquette « École polytechnique. Collection de physique. 14-D-9-87. Résonateur haute fréquence» témoigne de son ancienne appartenance à l’École. A la cote D9 87 dans l’inventaire manuscrit des instruments scientifiques de l’École figure « Réformé en 1938 ».


Une autre étiquette « École normale supérieure de Sèvres. Physique 9. Section A Série VII VIII Numéro 244 » indique son passage dans cet établissement d’enseignement avant de figurer dans la collection de J. Le Breton. Restaurateur d’objets scientifiques anciens, il est intervenu sur une dizaine de pièces de la collection de Polytechnique dans les années 80.

Paul Oudin, externe des hôpitaux en 1876 et docteur en médecine en 1880, collabore avec Arsène d’Arsonval  tout en travaillant en étroite liaison avec Toussaint Barthélémy.
À partir de 1892, il s'intéresse aux phénomènes de résonance dans les circuits de haute fréquence. Il développe des résonateurs et étudie leur effet thérapeutique (névralgies, dermatologie, inflammations chroniques).
Inventeur du résonateur qui porte son nom, Oudin est un pionnier de l'utilisation des courants de hautes fréquences en médecine.