En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Un atelier de restauration à la Bibliothèque

Un précieux savoir-faire à l’École polytechnique, celui de Delphine Gallot restauratrice des ouvrages de la Réserve et des Archives de l’École

Lors de la cérémonie des vœux 2017, Delphine Gallot, restauratrice au Centre de Ressources Historiques de la Bibliothèque, a présenté son savoir-faire professionnel dans le grand-hall, dans le cadre de l’exposition « des talents artistiques et culturels des personnels de l’École ».


C’était l’occasion de découvrir entre autres le traitement des 170 plans, cartes et dessins de Jacques-Alexandre Fabre (X 1801) (don à l’École via la SABIX) temps fort de l'atelier de restauration en 2016.


En 1807, durant les entrevues du Traité de Tilsit, Napoléon proposa au Tsar Alexandre Ier, préoccupé par l’état déplorable des voies de communication en Russie, de mettre à sa disposition des ingénieurs français. A l’automne 1809, commença l’extraordinaire aventure russe pour quatre jeunes polytechniciens, ingénieurs des ponts et chaussées, Pierre-Dominique BAZAINE (X 1803), Jacques Alexandre FABRE (X 1801), Maurice DESTREM (X 1804) et Charles POTIER (X 1805) que le gouvernement français détachait pour aider le pays allié à développer ses travaux publics.

Les projets réalisés par Fabre concernent des travaux de voirie, de construction d’ouvrages d’art, ou d’édifices civils et militaires, et sont souvent légendés en russe, ou non légendés.


Olivier Azzola, archiviste, en a fait  l’inventaire afin qu’ils puissent faire l’objet d’une véritable étude historique dans les années à venir.