En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

L’ellipsographe, un instrument de mécanique au MUS’X

En juin dernier, le TREX de mécanique reversait une trentaine d’instruments anciens de mécanique pour le musée dont cet ellipsographe.

Un ellipsographe est un instrument mécanique permettant de tracer des ellipses d'un mouvement continu. Gaston Darboux décrit l’utilisation de cet appareil dans le Bulletin des Sciences Mathématiques et Astronomiques, Série 2, Tome 3 (1879) no. 1, p. 144-151 :
« Sur un nouvel appareil à ligne droite de M. Hart ».


 

L'ellipsographe de Nikolai Delaunay utilise un système articulé permettant de construire l'image d'une figure par une affinité, ou bien, l'image d'une figure par projection d'un plan dans un autre plan.
N. Delaunay, « Sur quelques nouveaux mécanismes : projecteur, ellipsographe, ellipsoïdographe et hyperbolographe », Bulletin des sciences mathématiques, vol. 19, no 2,‎ 1895, p. 240-245
 

L’appareil conservé à Polytechnique est signé : Paris : Château Père et fils constructeurs, Successeurs de Collin et Wagner, 1900
La fabrication d'horloges mécaniques reste pour l'entreprise Collin le cœur de son activité. En 1878 Collin fournit à l'École polytechnique un système de régulateur d'horloges. L'entreprise est cédée en 1884 à Château Père et Fils.


 
 

Menu