En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Microscope de Magny.

Paris Magny 1750

Magny, Alexis 1712-1807. 245
Passement, Claude-Siméon 1702-1769. 245
Chaulnes, Michel-Ferdinand duc de 1712-1777 Inventeur

1 objet : Vitrine bois pyramidale (H 70 x P 31 x L 40 cm) ; H 50 x P 19 x L 28 cm

On ne connait que sept autres exemplaires de ce microscope : Los Angeles, musée J.P. Getty (vente Sotheby's Monaco le 23 février 1986, lot 901) ; Paris, musée du CNAM (Cabinet du duc de Chaulnes) ; Lille, Musée des Beaux-arts ; Collection particulière (anciennes collections Rothschild à Vienne, puis Kunsthistorishes Museum puis vente Christie's Londres le 8 juillet 1999, lot 184) ; Collection privée européenne (ancienne collection Lopez-Willshaw : celui de Mme de Pompadour, ancienne collection du vicomte de Noaille, vente Sotheby's Monaco le 23 juin 1976, lot 23) ; Ancienne collection Michel Meyer (vente Sotheby's Paris du 22 octobre 2008) ; collection Georges Bernard. Celui ayant appartenu au roi Stanislas Lekzinski, offert par Louis XV, est articulé et conservé au musée historique lorrain à Nancy. Modèle réalisé en bronze doré sous la direction du duc de Chaulnes, mécanisme attribué à Claude-Siméon Passement et André Maingaut. Le corps du microscope est recouvert de galuchat vert et surmonté d'une prise ou obturateur ; le socle de forme contournée, à consoles en volutes feuillagées dues à Caffieri, est de style Louis XV. Le microscope réalisé par Magny, opticien du roi entre 1751 et 1754, pour le roi Louis XV, selon les projets et études du Duc de Chaulnes, membre de l'Académie des sciences, est muni du micromètre à pointes. La réalisation est due à Claude-Siméon Passemant pour les lentilles et André Maingaut pour le micromètre. Il est de type Cuff, à crémaillère et à trois verres. Il est muni d'un manipulateur à vis micrométrique avec un condensateur de lumière entre les pieds du socle. Il provient des confiscations révolutionnaires, et d’après l'inventaire : "Harcourt",

Gravé au dos de la colonne : « Magny Fecit 1750 » (inscription tardive ?).

Caisse de transport à la cave. Le microscope de la collection François-Gérard Seligmann s'est vendu 620.140 euros lors des enchères de Piasa, mercredi 19 juin 2013 à Drouot (http://www.pfdayot.com/microscope-du-duc-de-chaulnes-par-jacques-caffieri/).