En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Machine électrostatique de Ramsden.

[S.l. Ramsden 1778]

Ramsden, Jessé 1735-1800 Inventeur

© Fortin Inventaire général /Ecole polytechnique
Objet classé parmi les monuments historiques: arrêté OM/2003 - 91/n°37 du 3 mars 2003

1 objet ; H. 1,65 x P. 0,75 x L. 1,05 m

Il arrive qu'une expérience spectaculaire devienne à la mode et soit reproduite ailleurs que dans les laboratoire pour démontrer une loi. On parle de physique de salon ou de physique amusante avec les machines électrostatique du début du XVIIIe siècle d'où l'on tirait de belles étincelles. Cette machine est l'archétype des machines électriques à plateau de verre permettant d'obtenir une décharge électrique par frottement entre un disque de verre et des coussins de cuir enduits d'or mussif (bisulfure d'étain). En 1766, Ramsden fabriqua la première machine à plateau. Elle était bien conçue facile à manier et connut plus qu'un succès de curiosité. Plusieurs accidents étaient survenus par le bris du globe tournant à grande vitesse ; les éclats lancés dans toutes les directions avaient blessé opérateurs et spectateurs. La machine à plateau fut rapidement adoptée. Comme toutes les machines électrostatiques, les machines de Ramsden sont soumises aux aléas de l'hygrométrie ambiantePOLY.

Boîte de transport à la cave.