En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Machine de Wimshurst.

Paris E. Ducretet [1882-1935]

Wimshurst, James 1832-1903
Ducretet, Eugène Adrien 1844-1930. 245

© Viallès Inventaire général /Ecole polytechnique
Objet classé parmi les monuments historiques: arrêté OM/2003 - 91/n°37 du 3 mars 2003

1 objet

Machine électrique à influence, employée surtout pour l'électricité médicale. "Elle comprend deux plateaux semblables de verre ou d'ébonite, distants d'environ 3mm, portés par le même axe et pouvant tourner rapidement en sens inverse; ces plateaux portent, collées sur leur face extérieure, des pièces métalliques dirigeant suivant les rayons et n'occupant pas plus du tiers de ceux-ci. L'axe porte, de chaque côté des plateaux, une tige terminée par un balai mécanique qui se trouve au contact des pièces métalliques collées sur les plateux; les deux tiges sont inclinées à 45 [degrés] sur l'horizon et perpendiculaires l'une à l'autre. Enfin, deux peignes ou mâchoires, placés horizontalement et diamètralement opposés, sont portés par des colonnes isolantes et communiquant par des pôles de la machine. La rotation se fait de façon que chaque secteur tourne du peigne vers le plus prochain balai." (Larousse XXe s.)POLY.

Gravé sur l'objet : "E. Ducretet Paris, rue Claude Bernard 75 no 6499.25".

Il arrive qu'une expérience spectaculaire devienne à la mode et soit reproduite ailleurs que dans les laboratoire pour démontrer une loi. On parle de physique de salon ou de physique amusante avec les machines électrostatique du début du XVIIIe siècle d'où l'on tirait de belles étincelles. Machine électrostatique inventée en 1882 par l'anglais James Wimshurst. La maison E. Ducretet a été fondée en 1864.