En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Appareil de Foucault pour mesurer la vitesse de la lumière.

[Paris Froment 1865]

Foucault, Léon 1819-1868 Inventeur
Froment, Paul Alexandre Gustave X 1835 1815-1865. 245

© Lebée Inventaire général /Ecole polytechnique
Objet classé parmi les monuments historiques: arrêté OM/2003 - 91/n°37 du 3 mars 2003

5 objets ; Grand miroir : D. 22 cm. Petit miroir : D. 6 cm Appareil à miroir tournant : H. 20 x P. 35 x L. 27 cm

Douze ans après sa première expérience, Foucault (1819-1868) élabore un dispositif permettant une mesure absolue très précise de la vitesse de la lumière. Il reprend son fameux miroir tournant et apporte de nombreuses améliorations par rapport à sa précédente expérience, dont la plus importante est l'utilisation d'un mouvement d'horlogerie pour l'étalonnage du miroir tournant. Foucault établit la vitesse de la lumière à 298 000 km/s avec une précision bien supérieure aux mesures précédentes (la valeur est en réalité de 299 792 km/s environ)POLY.

Mécanicien, Gustave Froment(1815-1865) construit les premiers moteurs électriques. Il fonde la maison en 1844. M. Dumoulin-Froment lui succède en 1865 et s'associe en 1890 à M. Doignon, titulaire de la maison à partir de 1894. Foucault y fera construire son appareil à miroir tournants qui lui permit de réaliser l'expérience de la mesure de la vitesse de la lumière sur un parcours de quelques mètres (expérience décrite dans le cours de Jamin (III,3)).

Antérieurement aux recherches de M. Fizeau, Arago avait imaginé un procédé tout différent pour mesurer la vitesse de la lumière. Wheatstone avait essayé de mesurer la vitesse de l'électricité au moyen de miroirs tournants. Cette méthode inspira à Arago, dès 1838, l'idée d'appliquer les miroirs tournants à la mesure de la vitesse de la lumière. Il publia un projet d'expériences très circonstancié, et il confia à Breguet la construction d'un appareil destiné à les réaliser, et qui fut effectivement construit ; mais, avant qu'on eût essayé de s'en servir, Foucault avait obtenu de Froment un instrument beaucoup plus simple, et, modifiant les projets d'Arago, qui eussent été difficilement réalisables, il imagina d'autres dispositions dont le succès fut complet. Ces expériences sont décrites dans le cours de Jamin (III,3). Mécanicien, Gustave Froment(1815-1865) construit les premiers moteurs électriques. Il fonde la maison en 1844. M. Dumoulin-Froment lui succède en 1865 et s'associe en 1890 à M. Doignon, titulaire de la maison à partir de 1894. Foucault y fera construire son appareil à miroir tournants qui lui permit de réaliser l'expérience de la mesure de la vitesse de la lumière sur un parcours de quelques mètres. 1 exemplaire en dépôt longue durée au Palais de la découverte Av. franklin Roosevelt Paris 8e emporté le 10/03/1964 remis à M. Ch. Penel ingénieur des installation scientifique (8 pièces). Restitué en 1986.