EuroBreath : L'innovation verte au service de la société

Nous avons eu le plaisir d'interviewer la CEO & Fondatrice du Projet EuroBreath : Ouarda Bouziane. Sa start-up a intégré notre pépinière X-TECH cette année 2022. Elle se présente comme une personne qui prend des risques et un entrepreneur sûr de lui. Une personnalité unique qui pousse à l'extrême la devise “l’action” et le learning by doing. Elle n'a pas peur et fait face aux problèmes avec résilience et audace.
EuroBreath : L'innovation verte au service de la société EuroBreath.IT
27 avr. 2022
Entrepreneuriat, Innovation

 

UN PARCOURS REMARQUABLE :

Ouarda BOUZIANE est née à Colombes dans les Hauts-de-Seine en France, née de parents originaires des grands plateaux des Aures en Algérie. “Un citoyen du monde” je suis et sans couleur politique dit-elle.


Ouarda Bouziane a commencé à travailler chez L’Oréal en 2002 au sein de la Recherche et Innovation dans le département de Métrologie spécialisé dans les mesures physiques. Mon rôle était d’accompagner les laboratoires (Hubs Recherche à l’internationale) aux lancements de produits innovants et de développer de nouvelles méthodes instrumentales de caractérisations de performance : toujours en contact avec des instruments de métrologie. Elle travaillait avec toutes les qualités et spécifications des produits, en participant au lancement de plus de 15 nouveaux produits sur le marché ou en développement au cours de son expérience professionnelle chez L'Oréal.

Après 15 ans, elle a fait une introspection personnelle pour éclaircir sa raison d’être (IKIGAI) et sa prochaine étape professionnelle toujours soucieuse d’apprendre et d'élever ses compétences académiques. Elle a donc décidé en 2018 de faire le Master 2 Innovation et Valorisation de la Recherche (IVR) qui offre une formation aux métiers de la valorisation de la recherche et du transfert de technologies. Cette formation a été un point de bascule dans son parcours et sa vie en général et lui a ouvert les yeux pour définir les bases de sa start-up EuroBreath. Elle a obtenu des compétences en : économie de l’innovation, gestion, droit (propriété intellectuelle) et marketing de l’innovation, travail en équipe, intermédiation et accompagnements par son parcours professionnel. En remercient Anne Plunket (directrice de thèse et Co-responsable du Master 2 IVR), François Plais (Professeur de valorisation de la recherche et technologie transfert dans le Master 2 IVR) et Nicolas Soulié (Co-directeur du Master 2 IVR) ; Ouarda a trouvé de nouvelles perspectives d'évolution dans sa carrière professionnelle et ainsi contribuer à relever les défis du monde avec son approche et méthode de travail 360.
En même temps, elle a participé à un Hackathon Européen “EUvsVirus” en Avril 2020. Cette expérience lui a permis de développer son réseau et de rencontrer des chercheurs et professionnels de différents domaines et secteurs à l'international. Grâce à cela, elle a pu participer à l’appel à un projet Horizon Europe Consortium piloté par l’Espagne. De cette manière, elle a enrichi sa connaissance sur la présentation de dossier pour rechercher du financement Européen et l’Excellence, la qualité, l’impact que demande ce type d’appel.


Ouarda commence aussi à participer à de grands événements Européens comme “The Research and Innovation Days 2020 and 2021” et “Matcher Green Deal Edition 2021” ou elle a découvert les problématiques Européennes concernant l’Agenda 2030 et les objectifs pour 2050. A ce moment-là, elle avait déjà décidé de sortir du monde de la cosmétique et de résoudre les grands problèmes liés à l’énergie. Selon elle, la pandémie a accéléré la digitalisation et le débat climatique et a créé de nouveaux challenges. En continuant sa transformation, Ouarda a réalisé des formations sur la transformation digitale notamment la blockchain, le machine learning et le cloud computing à l’Université de Stanford.


Puis, elle a tout au long de son parcours professionnel, elle a toujours transmis ses connaissances dans un souci de continuité et de valorisation des acquis de l'expérience. Une opportunité lui est parvenue fin 2021 afin d'acquérir un nouveau titre de formateur pédagogique 2.0 qu’elle pratique au sein de son entreprise. Elle a d'ailleurs dispensé une première formation à des doctorants de l’UTT de Troyes. Cette formation s’intitule “Les démarches de la création de start-up innovantes”.

 

EUROBREATH.

“Time to Market”, un contexte réglementaire favorable où la société demande de plus en plus d'énergie verte et avec plus de 2 millions d’immatriculation de voitures électriques + hybrides en Europe, Ouarda a compris que c'était le bon moment pour entreprendre dans ce domaine. La solution EuroBreath combine management de production hybrides, traçabilité et échange pour améliorer la gestion du surplus ou sous production entre les agents économiques. C’est une vision systémique et innovante qui s'apprête à se concrétiser avec le projet Eurobreath.


Entre les mois de février et juin 2021, la startup a réalisé une Proof of Concept grâce aux données d’un industriel généreux et pratiquant l’open innovation en Espagne et Portugal, ce qui lui a permis de candidater et d’être lauréat d’un Prêt d’honneur, d’une bourse pépite et French Tech. Avec ses fonds propres et cette bourse, Ouarda a également fait de services de formation (sensibilisation en termes de valorisation de la recherche) et conseil pour financer l’activité de la startup et d’embaucher une équipe de 6 personnes qui s’organisent en binôme pour développer son prototype.


L'une de ses grandes réussites en tant qu'entrepreneur a été précisément le recrutement de personnel. Ouarda a constitué une équipe créative et disciplinée. Elle s'enorgueillit de les influencer positivement pour qu'ils se lancent dans leurs propres projets. Une de ses diplômées de Master marketing entreprend en ce moment même un projet entrepreneurial.


Par rapport avec la structuration de la start-up, Ouarda compte avec deux advisory boards expérimentés de 20 à 40 ans d'expériences apportent conseils au projet notamment Sylvain Lemercier et Xavier Dufermont. Elle les remercie pour leur temps.


Le prototype d’EuroBreath s’appelle SmartMeter qu’ils sont en train de développer. C’est à la fois un logiciel et un réseau physique de mesure. Sur le prototype, elle veut construire un marché basé sur des smarts contracts et une blockchain de type Proof of Capacity and Proof of Regulation. Cela doit être soutenu par les différents acteurs du secteur de l'énergie pour : échanger les surplus de production d'énergie, connaître le niveau de production d'énergie verte et enfin rapprocher l'Union européenne de son objectif. Dans ce sens, le développement à l’international du projet EuroBreath est en prévision au travers de stratégies bien définies.


Qu’est-ce qui a motivé son intégration à la pépinière X-TECH de l’Ecole polytechnique ? Les raisons principales sont : gagner de la visibilité, élargir son réseau et développer leur prototype. Des événements tels que SPRING Paris Saclay où la startup sera présente, l'écosystème d'innovation de l'Ecole Polytechnique et plus largement de l'Institut Polytechnique de Paris et l'espace de prototypage X-F4B de l'incubateur X-Novation contribueront à atteindre ses objectifs. Pour la fin de l’année, l’objectif sera plutôt d’obtenir de nouveaux clients, et surtout des producteurs d’énergie bêta testeur de la solution.


En fin, en ce qui concerne les partenariats, il est également question d’un rapprochement avec un laboratoire de recherche à l’UTT de Troyes.

 

L’ENTREPRENEURE.

Une valorisation concrète des apports de la promotion 2018-2019 du Master 2 Innovation et Valorisation de la Recherche issu de l’Université Paris Sud avec une création d’entreprise, 3 contrats d’apprentissages en marketing digitales et UX niveau master, 7 réalisations de stages ingénieurs (data science, mécatroniques, blockchain), et potentiellement un brevet avant fin 2022. Ouarda est un vrai exemple d’entrepreneure passionnée par sa méthode et son idée : faire la conceptualisation dans le processus de l’innovation pour développer des solutions systémiques à des problèmes sociétaux et environnementaux à grande échelle. Le Projet EuroBreath est le résultat d’une première application de cela.


Elle connaissait bien le secteur privé mais pas le secteur public notamment les laboratoires. L’obstacle le plus grand qu’elle a rencontré est d’intégrer l’écosystème de recherche public en France et d’appuyer la valorisation des travaux de recherche issus du public notamment par l'expérience agile qu’elle mène au sein de son entreprise. Pour rapprocher ce secteur, elle mène une action recherche sur l’économie des infrastructures distribuées pour trouver des solutions d’approches constructives avec les GAFAM (qui occupent pratiquement toutes les couches du modèle OSI jusqu’au couche basse (câblages innovants), lever les freins à l’innovation des start-ups notamment par la décentralisation. “Cela lui permettra peut-être de candidater devant un jury et d’obtenir son statut de docteur qui sait !”  


Motivée par son expérience et sa façon de travailler, Ouarda est ravie de partager son parcours pour servir d'inspiration aux nouvelles générations et les influencer positivement vers la résolution des problèmes auxquels nous sommes confrontés en Europe, dans le Monde.


Elle se présente comme une personne qui prend des risques et un entrepreneur sûr de lui. Une personnalité unique qui pousse à l'extrême la devise “l’action” et le learning by doing. Elle n'a pas peur et fait face aux problèmes avec résilience et audace.

 

Retour