• Accueil
  • Actualités
  • L’École polytechnique accueille la finale de la compétition étudiante de l’Alliance U7+

L’École polytechnique accueille la finale de la compétition étudiante de l’Alliance U7+

Dans le cadre de l’alliance internationale U7+, l’École polytechnique a organisé la finale de la compétition étudiante U7+ sur son campus le 13 et 14 juin. La réalisation des objectifs de développement durable en s’appuyant sur la technologie et la pluridisciplinarité était placée au centre de la compétition.
L’École polytechnique accueille la finale de la compétition étudiante de l’Alliance U7+
20 juin. 2022
Développement Durable, Éducation, International

L’École polytechnique a accueilli la finale de la compétition étudiante de l’Alliance U7+ du 13 au 14 juin 2022. Articulée autour du challenge de mettre la technologie et la pluridisciplinarité au service de la réalisation des objectifs du développement durable (ODD) des Nations Unies, la compétition a incité les étudiants à relever des défis locaux en lien avec les ODD. Accompagnés par des professeurs, les équipes des universités participant à la compétition - l'université Ashesi au Ghana, l'université d'Ottawa, l’université Northwestern et l’X – se sont rendues à l’École Polytechnique afin de présenter leurs projets au jury. En plus, l'événement a permis aux participants d'échanger avec des étudiants d’autres pays sur l’importance de développer des solutions alternatives pour atteindre les objectifs du développement durable.

L’importance de l’interdisciplinarité

La promotion de la recherche et de l’apprentissage interdisciplinaires constitue l’un des principes directeurs de l'Alliance U7+ qui porte une attention particulière à la création de passerelles entre les sciences sociales, les sciences humaines, les sciences de la vie et les disciplines STIM (Science, Technologie, Ingénierie, Mathématiques).

Reflétant l'importance que l'École polytechnique accorde à la pluridisciplinarité dans ses programmes diplômants et son engagement pour la recherche interdisciplinaire, l’alliance U7+ a demandé à l'École de piloter un groupe de travail dédié à l’exploration des moyens de faire progresser le développement des compétences technologiques à travers les disciplines ainsi que de former les étudiants à mettre la technologie au service de la société.

Présidé par Thierry Rayna, professeur de gestion de l'innovation à l'École Polytechnique et titulaire de la chaire Technology for Change, et la Dr Pilar Acosta, professeure adjointe à l'École, le groupe de travail rassemble des universitaires européens, américains, africains et canadiens et œuvre pour l’élaboration de nouvelles approches favorisant les compétences interdisciplinaires. A travers la compétition étudiante U7+, le groupe a amené les étudiants à collaborer au sein d'une équipe multidisciplinaire pour développer une solution pour répondre à une problématique concrète liée à un ou plusieurs objectifs du développement durable. La conviction que les universités doivent jouer un rôle central dans la résolution des problèmes environnementaux et sociaux constitue un autre principe de l'Alliance U7+.

Chaque équipe devait travailler une problématique locale liée aux objectifs du développement durable des Nations Unies et élaborer une solution qui s'inscrit dans le concept de durabilité (économique-social-environnemental). Chaque projet devait inclure une composante technologique, impliquer des parties prenantes locales et démontrer une approche pluridisciplinaire.

Pitch des projets au jury

Les défis, sur lesquels les équipes se sont penchées, étaient très variés, allant de la sécurité alimentaire à l'exploitation illégale de l'or. Lorsque les étudiants ont défendu leurs projets devant le jury, ils ont dû démontrer également leur capacité à présenter les solutions élaborées de manière efficaces aux différents acteurs concernés.

L'exploitation illégale de l’or au Ghana était au centre du projet de l’équipe d'étudiants de l'université d’Ashesi. A côté d’un secteur à grande échelle, l'industrie de l’or du Ghana comprend un secteur aurifère artisanal et à plus petite échelle qui est toujours insuffisamment réglementé. Les pratiques d’exploitation illégale causent des dommages considérables à l'environnement, aux communautés locales et à l'économie. L’équipe a étudié l'interaction complexe entre les parties prenantes qui maintiennent l'exploitation illégale de l’or en place et identifié des points de départ pour changer la situation actuelle.

L'équipe de l'université Northwestern s’est penchée sur une prochaine étape du développement du projet MED (Medicine, Exposure, Development). Cette initiative d’étudiants connecte des étudiants de l'université Northwestern comme mentors à des lycéens défavorisés de Chicago pour leur faire découvrir le champ d’opportunités dans le domaine de la santé. L’équipe a développé la base de données MEDLaunch pour rendre les opportunités proposées dans la santé plus accessible aux lycéens de Chicago et d'Evanston.

L'équipe d'étudiants de l'École polytechnique et l'équipe de l'université d'Ottowa ont chacune travaillé à l'optimisation d'un cellier pour conserver les légumes. Celui-ci a été construit par une organisation à but non lucratif qui s’engage pour créer un circuit alimentaire local à West Carleton (Canada). Le cellier à légumes appartient à la communauté et offre aux petits agriculteurs locaux un espace pour conserver leurs légumes. Les deux équipes ont examiné la construction et les options de contrôle et d'alimentation d’énergie hors réseau et proposé des améliorations du système. Procédant à des simulations et des expérimentations pour valider leurs concepts, les deux groupes ont étudié comment le sous-système pourrait être mieux intégré tout en tenant compte des fluctuations saisonnières dans le système de refroidissement.

Renforçant la diversité de l’équipe davantage, Jorge Enrique Ascencio Damian, un étudiant de l’université d’Osaka, également membre du réseau U7+, avait intégré l’équipe de l’université d’Ottawa pour la compétition étudiante. Un exemple à suivre !

Composé d'universitaires membres de U7+, le jury a déclaré l'équipe de l’université Northwestern gagnante et a attribué le deuxième prix à l'équipe de l'université Ashesi.

Pendant leur visite sur le campus de l’École, les étudiants ont été accueillis par Éric Labaye, président de l'École polytechnique et de l'Institut Polytechnique de Paris, et ils ont assisté à une Masterclass sur la technologie et les ODD donnée par le professeur Thierry Rayna. Ils ont découvert le Drahi-X Novation center et son Fablab. Shayan Kahn, diplômé de l'X et aujourd’hui président du réseau des étudiants et alumni U7+, leur a présenté le réseau des étudiants et anciens élèves de l'Alliance U7+, qu’ils auront la possibilité de rejoindre.

A propos de l’Alliance U7+

L'Alliance internationale U7+ réunit des présidents d'universités internationales afin de structurer et de renforcer le rôle des universités en tant qu'acteurs mondiaux influant sur l'agenda multilatéral. Depuis 2019, les présidents d'université et membres dirigeants de l’Alliance U7+ se réunissent chaque année pour établir un programme commun d'actions coordonnées. Prenant à cœur les responsabilités civiques et sociales uniques des universités, les membres de l’alliance U7+ s'engage s'attaquer davantage aux grands défis mondiaux au niveau local, régional et mondial afin de contribuer à les résoudre.

Témoignant de l'importance que U7+ accorde au dialogue intergénérationnel, l'Alliance organise aussi un forum pour les étudiants. Réunissant les délégués étudiants des universités membres, le forum étudiant U7+ les encourage à échanger sur des sujets critiques tels que la diversité et l'inclusion, les questions environnementales, la transformation numérique ou encore la santé mentale, et les invite à discuter de la manière dont les engagements de l'Alliance peuvent se traduire par des actions concrètes au sein des établissements. Les recommandations des délégués étudiants sont ensuite présentées lors des réunions des présidents de l'Alliance U7+.

 
Retour