Série Sports à l'X - Lou Richard, X22, section natation

Dans le cadre de la série sur les Sports à l’X avant les JO de Paris 2024, rencontre Lou Richard, X22 de la section natation.
Série Sports à l'X - Lou Richard, X22, section natation
15 mai. 2024
Campus

« La natation, un sport agréable qui mobilise tous les muscles du corps »

 

Pourquoi avoir choisi la natation ?

L.R. : La section natation, c’était mon vœu numéro un parce que j’avais déjà fait de la natation en club et c’était un sport qui me plaisait. Je trouve qu’il y a un vrai aspect sportif dans la natation. Les entraînements sont assez difficiles et c’est satisfaisant sur le plan sportif d’y venir. Ensuite, personnellement je fais pas mal de sports de glisse aquatique et donc je trouve que c’est important d’être à l’aise dans l’eau. En section natation nous pratiquons souvent de la natation utilitaire et du water-polo, d’autres sports que la natation et cela permet d’avoir un rapport différent à l’eau que je trouve vraiment intéressant.

 

Quel est l’apport du sport dans votre formation ?

L.R. : Pour moi le sport en deuxième et en troisième année s’inscrit dans la continuité de la formation humaine et militaire de la première année. C’est un des aspects qui m’a aussi fait choisir Polytechnique parce que je trouve que c’est très enrichissant d’avoir cette formation sportive et cela permet d’avoir un équilibre de vie très agréable. Nous sommes un peu forcés d’aller aux entraînements mais au final nous sommes très contents d’y aller, en tout cas moi je le suis ! Je trouve qu’après, on se sent mieux. Ça crée vraiment un esprit de section et grâce à cela on connaît plein de gens que l’on ne serait pas forcément allé voir si l’on n’avait pas eu cette section sportive. Donc pour moi, le sport à l’X a plein d’apports dans tous les aspects de la vie étudiante.

 

Quelles qualités physiques et mentales la natation exige-t-elle ?

L.R. : Il n’y a pas de qualités physiques particulières, n’importe qui peut venir à la piscine et nager. C’est un sport qui est assez agréable dans le sens où l’on se blesse assez peu et c’est un sport assez doux qui mobilise tous les muscles du corps. Dans les qualités mentales, je dirais que, comme dans tous les sports, il faut avoir un peu de motivation, de persévérance. Surtout en hiver quand il faut se lever à 8h pour aller dans l’eau, il faut être motivé ! Mais globalement c’est comme dans tous les sports il n’y a pas de qualités particulières.

 

Quelles sont les valeurs communes à l’X et aux JO ?

L.R. : Les JO étant une compétition qui rassemble des athlètes du monde entier, je dirais surtout des valeurs de partage et d’échange. Ce sont des valeurs qui sont aussi présentes à l’X puisque je trouve qu’au-delà du sport, l’X est un environnement où l’on rencontre des gens qui viennent de plein d’horizons différents, contrairement à ce que l’on peut penser. Il n’y a pas que des gens qui viennent de prépa, il y a plein d’élèves internationaux et le fait que l’on soit en section sportive permet de vraiment pouvoir échanger avec eux et de parler avec des gens à qui nous ne serions pas forcément allé parler autrement. Les JO c’est un peu l’accomplissement de la vie d’un athlète, il y a donc une recherche d’excellence et de performance. Je pense qu’il y a certaines personnes qui sont aussi arrivées à Polytechnique dans cette optique-là, de travailler pour atteindre un objectif. Ces valeurs-là sont donc communes. Il y a aussi plein d’autres valeurs comme le respect, le partage, etc. Ce sont des valeurs du sport donc en intégrant le sport dans la formation à l’X, on retrouve des valeurs communes avec les JO.

 

Allez-vous suivre certains sports aux JO et si oui lesquels ?

L.R. : J’ai l’habitude de suivre les JO à la télévision en général. Je vais suivre la natation parce que je la pratique, mais ce n’est pas forcément le sport que je suis le plus. Je suis surtout l’athlétisme. Ma petite sœur espère être en équipe de France donc je suis pas mal l’athlétisme pour cette raison. C’est vrai que les JO c’est l’occasion de regarder des sports que l’on ne regarderait pas forcément le reste du temps donc ça m’arrive d’aller regarder des sports que je ne connais pas du tout et de découvrir un peu les compétitions, les notations et surtout de voir un peu les nouveaux sports. Je sais par exemple qu’il y aura la planche à voile donc cela m’intéresse comme j’en pratique.

 

Un champion ou une championne suscite-t-il particulièrement votre admiration ?

L.R. : Plein d’athlètes me viennent en tête parce que je trouve qu’il y a plein de champions qui sont très impressionnant. Si je reste sur la natation, récemment, il y a Léon Marchand. Beaucoup d’espoirs de médailles sont portés en lui. Il y a aussi une athlète que j’apprécie particulièrement, c’est Rénelle Lamote en athlétisme. Elle fait du 800 mètres et n’a jamais été championne olympique mais elle partage beaucoup sa vie quotidienne et son travail sur les réseaux sociaux. Elle le fait de manière naturelle et très ouverte. Je trouve que c’est assez touchant et le fait de partager son parcours comme cela, c’est intéressant pour des personnes comme nous qui s’intéressent au sport.

 

Lien vers toutes les interviews

Retour