En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Un polytechnicien au service des Tsars en Russie : Jacques-Alexandre Fabre (X1801).

Le don à la Bibliothèque de plans réalisés par Fabre en Russie entre 1810 et 1833, est l’occasion de revenir sur le parcours de cet ingénieur polytechnicien, envoyé en 1810 par Napoléon auprès du Tsar avec Bazaine (X1803), Destrem (X1804) et Potier (X1805), suite à la paix conclue à Tilsit entre les deux puissances.

Petite maison de l'Empereur à Madrid

Plan du port de Taganrog.

Détail d'une carte pour l'établissement de la jonction du Don et de la Volga

Le premier traité de Tilsit entre Alexandre 1er et Napoléon, signé en secret le 7 juillet 1807  après les batailles d’Eylau et de Friedland, établit une alliance entre la France et la Russie. En conséquence le Tsar demande à la France l’envoi d’ingénieurs pour organiser un service des voies de communication. Quatre jeunes polytechniciens ingénieurs des Ponts-et-Chaussées partent en Russie : Fabre (X1801), Bazaine (X1803), Destrem ( X1803) et Potier (X1805).
Fabre commença sa carrière russe à Saint-Pétersbourg avec le grade de lieutenant-colonel  et fut nommé professeur et sous-directeur de l’école des voies de communication, sous la direction du général de Bétencourt. Une de ses premières réalisations consiste à construire un pont sur le Néva, vis-à-vis de la statue équestre de Pierre-le-Grand.
La campagne menée par Napoléon en Russie en 1812 entraîne la déportation politique de Fabre à Irkoutsk, en Sibérie près du lac Baïkal. Au retour des Bourbons en France, Fabre est rappelé en tant que colonel du génie et peut poursuivre ses travaux : projet pour le port de Taganrog, construction de ponts sur la chaussée de Saint-Pétersbourg à Moscou.
Fabre fut ensuite nommé directeur des travaux des colonies militaires. Les colonies militaires furent instituées par un ukase du 18 avril 1818. Elles consistent à installer des soldats tirés de l’armée régulière dans des communautés agricoles. Les paysans de la couronne, exemptés de l’impôt qu’ils devaient à l’État, reçoivent en revanche dans leurs foyers un certain nombre de régiments. La première colonie à être construite est celle où fut installée le régiment du comte Araktcheïeff, composé de 3000 hommes, dans la région de Novgorod.
En 1833 Fabre demande son congé au Tsar Nicolas et retourne en France. Il décède le 4 août 1844. 170 ans plus tard sa famille décide de donner à l’Ecole polytechnique des plans qu’il a dessinés en Russie et ramenés en France. Pour voir tous les plans numérisés, cliquez pour accéder au catalogue des archives, puis saisisssez les mots clés plan fabre. Cliquez sur les icônes pour accéder aux images  .

 

Plan d’une machine à curer à Saint-Pétersbourg.

Extrait d'un plan d’une colonie militaire.

Projet de façade pour une salle d’exercices d’une colonie militaire.

Cours de l’École polytechnique en 1801-1803