Développement durable

L’École polytechnique agit sur les grands enjeux du développement duréble. Responsable sur son campus, elle met avec ses partenaires de l’Institut Polytechnique de Paris, l’enseignement, la recherche et l’innovation au service de la connaissance sur l'évolution des écosystèmes, du changement climatique et de l’élaboration de solutions pour promouvoir une prospérité durable et inclusive qui réponde aux besoins présents sans compromettre l’avenir des futures générations.
Développement durable
FORMER AUX ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’urgence environnementale et climatique a déjà profondément transformé les missions de formation de l’École polytechnique reflétant l’engagement de ses équipes académiques et de sa communauté étudiante pour répondre à ces menaces.

L’École polytechnique adapte en permanence ses programmes académiques et de préparer l’ensemble de ses étudiants à la nouvelle donne de la transition écologique afin qu’ils puissent en comprendre et en mesurer les enjeux, et qu’ils soient à même de poursuivre leur engagement et d’agir.

Ses programmes d’enseignement dédiés à la transition écologique se sont fortement développés depuis le début des années 2000 et ses équipes académiques ont été motrices dans le déploiement de programmes d’enseignement hybrides et d’accès en ligne aux contributions et aux recherches les plus avancées dans ce domaine.

L’École polytechnique forme aujourd’hui l’ensemble de ses étudiants à la prise en compte des enjeux complexes climatiques, économiques et sociaux, ainsi que de leurs impacts sur la biodiversité. 

LA RECHERCHE ET L’INNOVATION AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

La transition écologique est un défi majeur pour la recherche et l’innovation afin de continuer à éclairer les décideurs et les opinions publiques sur l’urgence des choix à effectuer et des changements à opérer mais aussi sur les avancées scientifiques et leurs applications pour la mettre en œuvre dans les meilleures conditions. 

Les équipes de plusieurs laboratoires, centres interdisciplinaires de recherche et chaires d’enseignement et de recherche de l’École polytechnique au sein de l’Institut Polytechnique de Paris sont très directement impliquées sur les thématiques associées.

Dès 2014, l’École polytechnique lançait l’initiative de recherche TREND-X qui rassemblait plusieurs de ses  laboratoires autour d’un programme transdisciplinaire pour la transition énergétique. Ce projet de recherche visait à mettre en place des technologies et pratiques nouvelles afin de réduire l’impact de notre production d’énergie sur la planète. Il était intimement lié aux formations de l’École.

En 2019, cette dynamique transdisciplinaire a donné naissance à la création du centre interdisciplinaire Energy4Climate (E4C) de l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris). Le centre rassemble 25 laboratoires partenaires qui s’unissent pour mener des projets de recherche pour répondre au défi climatique en faisant collaborer chercheurs, start-up et PME. Le centre a également pour objectif d’offrir un parcours international unique et former dès à présent une nouvelle génération de leaders des énergies de demain. Il pilote plusieurs programmes de formation d’IP Paris et de ses écoles membres qui sont structurés autour de grands axes tels que les matériaux et systèmes de conversion et de stockage, les micro-réseaux intelligents et les smart-grids.

En plus de ce positionnement fort sur la transdisciplinarité au service du climat, l’École polytechnique porte de nombreux programmes de recherches spécifiques, ayant des domaines d’application fortement impactant dans la recherche de solution aux enjeux du développement durable.  C’est également le cas dans l’accélérateur et l’incubateur de start-up de l’École, le Drahi-X Novation Center soutient ainsi l’émergence de solutions de rupture.

ÊTRE RESPONSABLE SUR SON TERRITOIRE

L’École polytechnique s’est engagée depuis 10 ans dans une démarche de progrès pour mieux prendre en compte l’impact de son activité sur son territoire. Elle a développé pour cela des atouts majeurs, comme l’hébergement de ses étudiants sur site limitant ainsi les déplacements, la méthanisation des biodéchets de sa restauration, ou la préservation de son cadre de vie dans la dynamique du développement du plateau de Saclay.

En juin 2019, l’École polytechnique s’engage sur un scénario de neutralité carbone. Elle s’appuie sur le développement de démonstrateurs (Bâtiment Bachelor, Drahi-X Novation Center, nouveau site SIRTA), sur le renouvellement de son plan de mobilité, et sur un programme ambitieux de rénovation de son ensemble central ainsi que de ses infrastructures. Au travers de ce plan de neutralité, l’École polytechnique souhaite mettre l’ensemble de ses richesses au service de son territoire et engager une transition complète de son campus faisant appel à l’innovation et à des partenariats avec des industriels. Cette dynamique est portée par la créativité de ses chercheurs, de ses étudiants et de ses start-ups. Son ambition dépasse le périmètre de son campus, pour apporter une contribution de premier plan à la création d'espaces urbains neutre en carbone.

En janvier 2022, l’École polytechnique publie son Plan climat qui présente sa contribution pour promouvoir l’avènement d’une prospérité durable et détaille son plan d’action pour parvenir à l’objectif de neutralité carbone du campus en 2050.

NOS ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS S’ENGAGENT

La mobilisation des étudiants de l’École polytechnique et de l’Institut Polytechnique de Paris sur les enjeux de la transition écologique n’a cessé de se renforcer et s’incarne notamment dans l’association étudiante NeXt et la Semaine du Réveil écologique à l’X (SREX) qu’elle organise chaque année.

Les élèves et étudiants de l’École sont moteurs dans l’invention d’une société plus durable, notamment au travers d’initiatives de terrain comme Apicultix (gestion de ruches à l'école et production de miel), Else (épicerie locale et solidaire) ou le Jardin Agricole Botanique. 

Ils sont aussi directement impliqués dans l’organisation du cycle des conférences Coriolis qui portent notamment sur les thématiques de l’Agro-écologie, la résilience, la préservation des océans ou encore sobriété énergétique. La présence aux conférences conditionne par ailleurs l’obtention de la mention Certificat Développement Durable.

A lire aussi