En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Licences

Les technologies développées au sein de l’École polytechnique sont libres de droit et accessibles aux industriels qui souhaitent les exploiter.

Quelques licences :

> La technologie XPW
L’équipe Physique cycles optiques du Laboratoire d’optique appliquée a mis au point une génération 2 de la technologie XPW (Cross Polarized Wave), précédemment développée par Aurélie Jullien dans le cadre d’une thèse CIFRE en partenariat avec Thalès. Cette technologie, qui a pour but d’améliorer les performances de lasers à impulsion de durée très courte, a débouché sur un transfert de technologie vers Thalès en 2012. Ce transfert de technologie est un exemple concret de l’intérêt des thèses CIFRE dans la collaboration avec les entreprises et de l’intérêt industriel que présentent les découvertes du centre de recherche de l’École polytechnique.

> Le logiciel OPTOPO
Le logiciel OPTOPO est un module d’optimisation de formes qui a pour objectif de changer la forme des pièces afin de les rendre plus légères sans dégrader leur solidité, grâce à l’optimisation topologique et géométrique. Les applications sont multiples, en aéronautique et en automobile où la légèreté des pièces est gage d’économies sur la consommation.
Le logiciel OPTOPO est utilisé dans le projet RODIN (Robust Optimal Design in Industry), né de travaux de recherche au Centre de Mathématiques Appliquées (CMAP) de l’École polytechnique par les professeurs Grégoire Allaire et François Jouve.
En partenariat avec le Laboratoire Jacques-Louis Lions des universités Paris VI et VII, Inria, EADS, Renault, ESI Group et d’autres éditeurs, le projet RODIN contribue à mettre en place une démarche de conception innovante qui pourrait diminuer de 30% les coûts d’ingénierie.
Le logiciel OPTOPO est à l’origine d’une solution logicielle en cours de co-développement et commercialisée par ESI Group.