En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Brevets, logiciels et savoir-faire

L’École polytechnique gère et valorise son portefeuille de propriété intellectuelle. Le Service Recherche Partenariale et Propriété Intellectuelle (SR2PI) a pour mission de développer le portefeuille de brevets, logiciels et savoir-faire des laboratoires de l’École polytechnique.

Chaque année l’École polytechnique dépose en moyenne une vingtaine de demandes de brevets prioritaires, après analyse d’opportunités par le SR2PI. L’École polytechnique possède actuellement plus de 140 familles de brevets, en pleine propriété ou en copropriété avec des établissements académiques ou des entreprises. Une partie de ces familles sont étendues en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, en Corée et en Chine. L’École polytechnique dispose de plus de 400 titres maintenus dans le monde.


Exemples de logiciels enregistrés par l'École polytechnique

L’École polytechnique met à disposition ses brevets, logiciels et savoir-faire aux entreprises. Ces technologies, développées au centre de recherche de l’X, sont exploitables par les industriels et accessibles sous conditions de licence.

> Le logiciel XFTA
Les industries qui développent des systèmes présentant des risques pour les utilisateurs et/ou l’environnement se doivent de faire des analyses du risque. Ces études s’appuient sur des modèles probabilistes. Des logiciels commerciaux permettent de faire des calculs sur ce type de modèles et notamment de calculer les arbres de défaillance.
Le logiciel XFTA a été développé par le chercheur Antoine Rauzy au laboratoire d’informatique (LIX) de l’École polytechnique. Ce logiciel propose des moteurs de calculs pour les arbres de défaillance qui implémentent les algorithmes les plus puissants disponibles à ce jour. Le logiciel XFTA possède donc une capacité à calculer rapidement des arbres conséquents, bien supérieure à celles des outils commerciaux proposés.
Le logiciel XFTA est par ailleurs développé en tant que logiciel libre, permettant ainsi une large diffusion dans le monde académique et dans les grands groupes.

> Le logiciel OPTOPO
Le logiciel OPTOPO est un module d’optimisation de formes qui a pour objectif de changer la forme des pièces afin de les rendre plus légères sans dégrader leur solidité, grâce à l’optimisation topologique et géométrique. Les applications sont multiples, en aéronautique et en automobile où la légèreté des pièces est gage d’économies sur la consommation.


Les trois derniers brevets publiés détenus par l’École polytechnique

> Demande internationale : Procédé de fabrication d'un dispositif électronique, en particulier à base de nanotubes de carbone, publiée le 14 avril 2016 sous le numéro WO2016055951
Résumé
L'invention concerne un procédé de fabrication d'un dispositif électronique, en particulier comprenant un substrat flexible et/ou à bas coût et/ou des nanotubes de carbone, et les dispositifs électroniques obtenus par ce procédé. Le procédé de fabrication d'un dispositif électronique comprenant un substrat en un matériau M, et une couche active en un matériau semi-conducteur, comprend les étapes suivantes : a) fourniture d'un support en un sel d'un métal alcalin ou alcalino-terreux, de préférence en chlorure de sodium NaCI ou en chlorure de potassium (KCI) ; b) optionnellement, dépôt sur une face du support d'une couche en un matériau diélectrique ; c) formation sur une surface du support lorsque l'étape b) n'est pas mise en œuvre, ou sur la surface libre de la couche lorsque l'étape b) est mise en œuvre, d'une couche active en un matériau semi-conducteur ; d) formation des différents composants du dispositif électronique sur et/ou sous la couche ; e) dépôt d'une couche de protection sur l'empilement obtenu à l'étape d) de couches et des différents composants du dispositif électronique, cette couche de protection étant le matériau M voulu pour le substrat (1) ; f) élimination du support initial en sel par dissolution. L'invention trouve application dans le domaine de l'électronique, en particulier.
> En savoir plus (document pdf)

> Demande internationale : Dispositif médical muni de capteurs a impédance variable, publiée le 7 avril 2016 sous le numéro WO2016050972
Résumé
L'invention concerne un dispositif médical comprenant un circuit électrique de mesure, dans lequel sont branchés au moins deux capteurs à impédance variable en fonction d'une grandeur physique captée, une source d'énergie électrique pour alimenter le circuit électrique de mesure, une antenne pour émettre un champ électromagnétique fonction de l'impédance du circuit électrique de mesure. Chacun des capteurs est associé à un interrupteur pour court-circuiter le capteur dans ledit circuit de mesure; le dispositif médical comprend en outre un système de commande des interrupteurs pour successivement commander l'ouverture ou la fermeture des interrupteurs, selon des configurations déterminées. Le dispositif médical peut notamment être applicable sur le corps humain ou implantable dans le corps humain.
> En savoir plus (document pdf)

> Demande internationale : Création d'isotopes par réactions nucléaires en chaine,  publiée le 3 mars 2016 sous le numéro WO2016030365
Résumé
L'invention concerne un procédé de création d'isotopes, comprenant deux étapes. Etape 1 : bombarder une cible solide comprenant plusieurs composants, d'éléments atomiques différents, par des particules chargées, les composants de la cible et les particules chargées étant choisis de manière que l'interaction entre la cible et les particules chargées produise des réactions nucléaires en chaîne, Etape 2 : récupérer des isotopes générés par les réactions nucléaires.
> En savoir plus (document pdf)