Alliance Universitaire EuroTech : lancement d’un nouveau programme d’études européen dans l’ingénierie

Un réseau d’universités de sciences et technologies de pointe lance un programme d'études international visant à élaborer la formation du futur dans le domaine de l’ingénierie. Cette « EuroTeQ Engineering University » sera ouverte non seulement aux étudiants inscrits dans les universités partenaires, mais également aux ingénieurs travaillant dans l'industrie dans le cadre d’une formation professionnelle. Cette initiative favorisera la symbiose entre société et technologie, et orientera ses programmes vers une ingénierie centrée sur la dimension humaine.
09.07.20
L'UE accordera au projet un financement d’environ cinq millions d'euros sur les trois prochaines années. Cette initiative est issue de l’Alliance Universitaire EuroTech, un partenariat stratégique entre l'Université technique du Danemark (DTU), l'École polytechnique (L'X), l'Université de technologie d'Eindhoven (TU/e), l'Université technique de Munich (TUM), ainsi que l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et le Technion - Institut israélien de technologie. Deux autres partenaires renommés rejoignent le projet : l'Université de technologie de Tallinn (TalTech) et l'Université technique tchèque de Prague (CTU). L'EPFL et le Technion, situés dans des pays non éligibles au financement, contribueront à la mise en œuvre du programme.
 
Des programmes personnalisés

Les partenaires établiront un programme d'études conjoint en sciences de l'ingénieur, qui intègrera différentes disciplines et traversera les frontières nationales et institutionnelles, dépassant ainsi le traitement cloisonné de chaque technologie. De plus, l'objectif de cette alliance est d'aborder les évolutions technologiques d’une manière holistique. « Aujourd’hui, nous ne pouvons pas parler de mobilité sans prendre en compte les impacts climatiques, et le succès de la robotique et de l'intelligence artificielle ne sera pas possible sans la confiance des citoyens, » explique le professeur Thomas F. Hofmann, président de la TUM, l’université qui coordonne le projet. « Aujourd’hui, une formation d'ingénieur doit fournir aux étudiants non seulement des connaissances techniques approfondies, mais également un large horizon d’enseignement, un esprit entrepreneurial et une sensibilité sociopolitique. »
 
Afin d’étendre cette vision à l’échelle européenne, l’EuroTeQ Engineering University  n’accueillera pas seulement les étudiants inscrits dans les établissements partenaires respectifs. Elle sera également ouverte à des personnes qui ne sont pas titulaires d'un diplôme universitaire, mais qui jouent néanmoins un rôle important dans les processus de création de valeur et de communication. Les élèves suivront des programmes d'études personnalisés et adoptant de nouveaux formats numériques, et pourront poursuivre leurs études dans le cadre de l'apprentissage tout au long de la vie.
 
Une interaction entre étudiants et stagiaires professionnels

Cette alliance permettra en outre aux étudiants en formation universitaire de côtoyer des participants en formation continue, ainsi qu'un grand nombre de parties prenantes venant de l'industrie, des associations professionnelles et de divers secteurs de la société, pour explorer les grands défis du 21ème siècle et formuler conjointement des stratégies et des solutions. Le projet a déjà reçu le soutien de 45 partenaires. Grâce à ce projet, l’EuroTeQ Engineering University pourra acquérir une expérience approfondie des différentes structures de qualification en Europe et améliorer sa compréhension des besoins de la jeune génération. Ces observations seront intégrées à la conception de l'enseignement dans toutes les universités partenaires.
 
« Nous sommes en train d’élaborer un programme universitaire véritablement ouvert, dépassant non seulement les frontières nationales, mais aussi celles de l’âge et de la condition sociale, qui fera figure de pionnier dans l'ensemble du secteur universitaire européen », estime le professeur Hofmann. «Le programme formera des ingénieurs conscients de leurs responsabilités et favorisera le développement de nouvelles technologies dans un environnement de compréhension mutuelle, qui sera durable et bien accepté par la société. »
 
Un projet prestigieux de la Commission européenne

L’initiative Universités européennes, introduite par le président Emmanuel Macron, est l'un des appels à propositions les plus prestigieux de la Commission européenne. L'objectif de cet instrument de promotion est d'établir, au cours des prochaines années, des alliances universitaires européennes ambitieuses qui renforceront encore le paysage universitaire européen, en concurrence féroce avec les Etats-Unis et l'Asie.  
 
Eric Labaye, président de l’École polytechnique, souligne : « L’École Polytechnique est fière de participer au projet « EuroTeQ Engineering University », dont l’ambition est de construire un écosystème européen pour la création de valeur collaborative et durable dans la technologie et de redéfinir la profession d’ingénieur dans un contexte européen. Avec nos partenaires, nous prendrons la responsabilité d’éduquer et de préparer les ingénieurs aux perspectives transdisciplinaires et aux approches holistiques de la résolution de problèmes et de la sensibilisation à la société, tout en réaffirmant les valeurs européennes. »
 
 

À propos de l’École polytechnique

Largement internationalisée (41% de ses étudiants, 40% de son corps d’enseignants), l’École polytechnique associe recherche, enseignement et innovation au meilleur niveau scientifique et technologique. Sa formation promeut une culture d’excellence à forte dominante en sciences, ouverte sur une grande tradition humaniste. À travers son offre de formation – bachelor, cycle ingénieur polytechnicien, master, programmes gradués, programme doctoral, doctorat, formation continue – l’École polytechnique forme des décideurs à forte culture scientifique pluridisciplinaire en les exposant à la fois au monde de la recherche et à celui de l’entreprise. Avec ses 23 laboratoires, dont 22 sont unités mixtes de recherche avec le CNRS, le centre de recherche de l’X travaille aux frontières de la connaissance sur les grands enjeux interdisciplinaires scientifiques, technologiques et sociétaux. L’École polytechnique est membre fondateur de l’Institut Polytechnique de Paris.

À lire aussi

École polytechnique
Valeo et l’École polytechnique renouvellent leur partenariat pour l’accélération de projets d’innovation
École polytechnique
« Polytechnicienne », le documentaire qui célèbre le Cinquantenaire de l’entrée des femmes à l’X
Retour