En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

La prévision des éruptions solaires : bientôt possible?

Ils font la Une de Nature. Une équipe de chercheurs français, dirigée par Tahar Amari du Centre de physique théorique (CNRS/École polytechnique), publie un article sur leurs travaux qui ouvrent la voie vers la prévision des tempêtes solaires qui affectent la Terre.

Eruption solaire  typique. © Tahar Amari / Centre de Physique Théorique

La découverte a été révélée le 23 octobre 2014 par la revue Nature.
Trois chercheurs français du Centre de physique théorique (CNRS/École polytechnique) et du laboratoire Astrophysique, interprétation - modélisation (CNRS/CEA/Université Paris Diderot), ont identifié un phénomène-clé dans le déclenchement des éruptions solaires.
Les chercheurs Tahar Amari, Aurélien Canou et Jean-Jacques Aly ont découvert l’existence d’un phénomène qui précède systématiquement les éruptions solaires. Un résultat qui pourrait permettre à terme de prévoir les éruptions solaires.

Les éruptions solaires sont des évènements qui ont lieu dans l’atmosphère du Soleil. Elles se caractérisent par des émissions de lumière et de particules ainsi que, pour celles à très grande échelle, par l’éjection d’une bulle de plasma.

L’étude et la prévision des éruptions représentent un enjeu important en raison de leur impact sur l’environnement terrestre. Elles génèrent en effet des perturbations multiples qui touchent entre autres les générateurs électriques au sol, les satellites ainsi que les systèmes GPS et de communication.

A l’aide de données satellite et de modèles, les chercheurs ont suivi l’évolution du champ magnétique solaire avant et pendant le phénomène d’éruption solaire. Ils ont mis en évidence la formation d’une « corde magnétique » qui émerge de l’intérieur du Soleil et est associée à l’apparition d’une tache solaire.
Les chercheurs ont montré que cette structure, en forme de corde magnétique, joue un rôle important dans le déclenchement de l’éruption : elle apparaît progressivement dans les jours précédant l’éruption.

En caractérisant la transition vers l’éruption, ces travaux ouvrent la voie vers la prévision des tempêtes solaires qui affectent la Terre.

> Lire le communiqué de presse 

> Lire l’article dans Nature

> Voir le reportage de TF1 "Trois chercheurs français capables de prédire… des tempêtes solaires !"