En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Les grands équipements

Le centre de recherche de l’École polytechnique soutient une politique d'équipement des laboratoires qui favorise le partage des grands outils. Les équipes de chercheurs nationales et internationales peuvent ainsi bénéficier des grands équipements de l’École polytechnique pour mener à bien leurs recherches dans de multiples disciplines.

Trois exemples représentatifs des grands instruments détenus par le centre de recherche de l’École polytechnique :

> L’accélérateur Sirius
L’accélérateur d’électrons Sirius du Laboratoire des Solides Irradiés (LSI) fait partie du réseau d’accélérateurs pour l'Etude des Matériaux sous IRradiation (EMIR). Cette installation permet de vieillir des matériaux afin de voir comment ils évoluent dans la durée. Elle est utile par exemple dans le secteur nucléaire ou spatial.
Plus précisément, l’irradiation aux électrons permet d’étudier, en temps réel et à basse température, les défauts créés sous irradiation dans les matériaux et les modifications de propriétés qui en résultent. Cette machine délivre des électrons d’énergie comprise entre 150 keV et 2,5 MeV. Il s’agit également d’un accélérateur complémentaire des autres outils d'irradiation comme les faisceaux d'ions.

> Rayons X
Quatre laboratoires du Centre de Recherche de l’École polytechnique (Laboratoire de Chimie Moléculaire (LCM), Laboratoire des Solides Irradiés (LSI), Laboratoire de Physique des Interfaces et Couches Minces (PICM), Laboratoire de Physique de la Matière Condensée (PMC) mènent une activité expérimentale reconnue en Science des matériaux. L’apport des différentes techniques utilisant les rayons X est indispensable pour caractériser la structure et la morphologie des matériaux. En effet, le développement récent des recherches tend à coupler ces études à une maîtrise de l’environnement de l’échantillon. Cela permet d’étudier in situ l’évolution structurale dans des conditions expérimentales pertinentes pour les objets étudiés. Les spécificités du parc instrumental de l’École polytechnique donnent aux équipes les moyens de conduire et de participer à des consortiums de recherche au niveau national, européen ou international.

> Apollon
Le projet APOLLON implique trois laboratoires de l’École polytechnique (Laboratoire pour l'Utilisation des Lasers Intenses (LULI, Laboratoire des Solides Irradiés (LSI), Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), Laboratoire Leprince-Ringuet (LLR), un laboratoire de l’Institut d’Optique et Thalès Optronique S.A. (TOSA). Cette collaboration exemplaire ouvre la voie à de nouvelles générations d’accélérateurs de particules aux performances inégalées : très puissants, moins encombrants et moins coûteux, ils sont destinés à la recherche fondamentale en physique et à des applications médicales et sociétales.
Financé et développé dans le cadre du Contrat Projets État Région (CPER) État-IdF 2007-2013, avec le soutien complémentaire du CNRS, de l’École polytechnique, du CEA, de l’Institut d’Optique, de l’ENSTA ParisTech et de l’Université Paris-Sud, le projet APOLLON a pour objectif de construire le premier laser ultra-intense d’une puissance de 10 PW. Un formidable instrument qui permettrait à la France de conforter sa position de leader de la technologie laser ultra-intense.

> LULI2000
Le laser de puissance LULI2000 fait partie des Très Grandes Infrastructures de Recherche (TGIR) relevant d'une stratégie gouvernementale et de partenariats internationaux. Développé par le Laboratoire pour l'Utilisation des Lasers Intenses (LULI), ses applications principales concernent la fusion inertielle laser ou fusion nucléaire, la physique fondamentale des plasmas chauds et denses et ses applications en astrophysique et géophysique, ou l'étude et le traitement de matériaux par laser.