En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X
Campus

Jean-Michel Wierniezky, Meilleur Ouvrier de France 2015

Le 16 avril 2015, Jean-Michel Wierniezky, souffleur de verre au chalumeau à l’École polytechnique, a été nommé Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie verrerie d’art, un titre qu’il avait déjà obtenu en 2011.

Pour la deuxième fois, Jean-Michel Wierniezky porte fièrement la rosette tricolore (bleu, blanc, rouge), une distinction précieuse offerte uniquement tous les 4 ans par le ministère de l’Education nationale aux Meilleurs Ouvriers de France (aussi appelés MOF).

Inscrit dans la catégorie verrerie d’art, Jean-Michel Wierniezky, souffleur de verre au chalumeau à l’École polytechnique, s’est fait remarquer pour son œuvre représentant le thème imposé par le jury "la main, l'esprit et l’œuvre". « On y voit 4 mains de différents âges reliées par une dentelle de verre illustrant les synapses et les neurones qui, au fil du temps, nous fait évoluer jusqu'à un aboutissement », explique Jean-Michel Wierniezky.

Crée il y a 91 ans, le concours du MOF a pour objectif principal de mettre à l’honneur l’excellence et le savoir-faire d’artisans hautement qualifiés dans le domaine artisanal, commercial, de service, industriel ou agricole. La 25e édition a débuté en 2013 et s’est achevée le 16 avril 2015 par la remise des médailles au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne. Sur les 2587 candidats inscrits et répartis en 17 groupes de métiers, 225 lauréats au total ont reçu le titre « Un des Meilleurs Ouvriers de France ».

Souffleur de verre : une profession rare, ils ne sont pas plus de 1000 en France et une soixantaine à peine dans la fonction publique. À l’École polytechnique, Jean-Michel Wierniezky réalise ainsi sur mesure le matériel et les prototypes en verre pour les chercheurs des 22 laboratoires du Centre de recherche.

Son métier, il l’a découvert au CNRS de Gif sur Yvette, puis au Lycée Dorian où il a été formé. « J'ai souhaité être souffleur de verre pour la magie qui s'opère quand le verre entre dans la flamme et ressort avec une autre forme que nos mains et nos yeux ont dicté à la matière », raconte-t-il.

Comme il est d’usage depuis 1924, date de création du concours, les lauréats ont été reçus par le Président de la République, le 6 juillet 2015, au Palais de l’Elysée.

> Plus d'informations sur le 25e concours "Un des Meilleurs Ouvriers de France"