En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Fête de la science: expérimentation avec les personnes sourdes et malentendantes

Le 11 octobre 2014 et à l'occasion de la Fête de la science, l’École polytechnique a, pour la première fois, ouvert ses portes à un groupe d'une vingtaine de personnes sourdes et malentendantes dans le cadre d’un partenariat avec l’association AmiSignes.

Une expérimentation a été menée samedi 11 octobre 2014 à l’occasion de la Fête de la science à l’École polytechnique : pour la première fois, l’évènement visant à promouvoir les sciences auprès du grand public a accueilli un groupe d'une vingtaine de personnes sourdes et malentendantes.

L’opération a été réalisée par le Pôle Diversité et Réussite (PDR) de l’École polytechnique dans le cadre d’un partenariat avec l’association AmiSignes. Quatre interprètes en langue des signes de la cooperative’A.sourd ont été mobilisés pour l’occasion.

« Non, les sourds ne sont pas sourds aux sciences! La mobilisation a été exceptionnelle », se réjouit Alice Fiorina, responsable du Pôle Diversité et Réussite à l’École polytechnique. L’objectif de cette expérimentation est clair : rendre accessible la Fête de la science à l’École polytechnique à toute personne sourde, et cela dès 2015.

Les participants à cette opération ont découvert plusieurs parcours tels que : « Le plasma dans tous ses états », une animation pour toucher du doigt les plasmas de notre environnement que ce soit une simple ampoule ou un ordinateur, ou encore l’animation « Harpe Laser », instrument de musique électronique.
L’atelier Harpe Laser, contre toute attente car faisant appel à l’ouïe, est celui qui a rencontré le plus de succès auprès des personnes sourdes. « Les participants ont ressenti les vibrations des basses et l’air qui sortait du sol : ce parcours a fait appel à d’autres sens et cela leur a vraiment plu », explique Alice Fiorina.

Parmi les difficultés rencontrées lors de cette expérimentation, les interprètes en langue des signes ont dû s’adapter au langage scientifique et ainsi trouver la meilleure façon de traduire des mots techniques. De leur côté, les chercheurs et doctorants se sont interrogés sur le débit de paroles et sur le langage à utiliser.   

Cette « version Béta » a également permis aux participants d'échanger avec des chercheurs. L’an prochain, les acteurs du projet espèrent ainsi reconduire et développer l’événement afin que chaque personne sourde puisse, seule ou en groupe, participer à la Fête de la science à l'École polytechnique.

Les acteurs du projet :
>L'École polytechnique : le Pôle Diversité et Réussite (PDR) est un service de l’École qui coordonne les actions destinées à diversifier l'enseignement supérieur français dont l’École polytechnique elle-même, sur les thématiques de l’égalité sociale, de l’égalité femmes-hommes et sur celle du handicap.
>L'Association AmiSignes : cette association, basée à Brétigny-sur-Orge, a pour but de favoriser l'échange entre les mondes Sourd et Entendant à travers diverses activités (évènements à thème et organisation d'activités sociétales, sportives et culturelles).
>La cooperative’A.sourd : cette société coopérative met en oeuvre des actions d’interprétation et de traduction de la langue des signes française vers le français, et du français vers la LSF, afin d’encourager l’accessibilité et l’accès à l’information pour les publics pour lesquels cet accès n’est généralement pas ou est mal assuré, notamment les personnes sourdes et malentendantes.