En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Le SMA : "Une vraie chance pour tous"

Il y a un an, Louise Fleischer, aujourd'hui élève de 2ème année à Polytechnique, était en Nouvelle-Calédonie. Elle a passé un mois au sein du régiment du Service militaire adapté (SMA) où elle encadrait trente jeunes volontaires ainsi que huit cadres.

Louise Fleischer (X2013) a effectué son stage de 1ère année de Formation Humaine au sein du régiment du Service militaire adapté (SMA) de Nouvelle-Calédonie. Louise a fait, pour la première fois de sa vie, l’expérience de l’autorité et du management d’une équipe. L'élève a ainsi appris à traiter avec “l’humain”.

>Pourquoi avoir choisi le Service militaire adapté (SMA) en stage de 1ère année de Formation Humaine et Militaire ?
A l’issue de mes onze semaines passées à Saint-Cyr Coëtquidan, je souhaitais m’orienter vers une expérience à caractère social. Je me suis donc tournée tout naturellement vers le Service militaire adapté (SMA) puisque c’est un stage qui permet de nouer le militaire et le social, tout en voyageant dans des régions que je n’avais jamais visité.

>Qu'est-ce-que vous avez particulièrement apprécié dans vos relations avec les volontaires ?
Pour plusieurs volontaires, notamment des jeunes mères de famille, la rupture était très dure. Certaines voulaient rentrer chez elles pour retrouver leurs enfants. Il a fallu faire preuve de beaucoup de dialogue et d'écoute pour raviver leur envie d’indépendance qu’elles étaient venues chercher au Service militaire adapté (SMA).
J’ai vraiment apprécié le fait que, dès que je laissais tomber le masque de l’autorité, les jeunes se livraient avec beaucoup de sincérité et une réelle envie de partager leurs vies. Ils ont même réussi à me faire manger des cigales grillées en me le présentant comme un mets de leur enfance!

>Quel a été le moment le plus marquant de cette expérience ?
Ma plus grosse surprise fut au moment de rendre le commandement de ma section à mon adjoint. J'appréhendais de passer la main après avoir eu la responsabilité de ces jeunes pendant un mois. Lorsque mon commandant d’unité m’a demandé de rassembler la section pour le cérémonial de passation, je me suis retrouvée d’un seul coup face à la réalité de la fin. Les yeux pleins de larmes (les leurs brillaient aussi), je leur ai dit mes derniers mots en tant que chef.

>Que retenez-vous de cette expérience en termes de rapports humains?
Cette expérience a été une vraie chance pour tous : pour les jeunes volontaires, comme pour moi, ce stage a favorisé notre ouverture d’esprit.
Je pense avoir apporté à ces jeunes une autre vision du monde que celui qu’ils connaissent, et eux m’ont permis de découvrir leur quotidien. J’ai vu les volontaires s’épanouir au fur et à mesure des semaines.
J’ai également rempli une mission que personne dans le régiment ne pouvait accomplir faute de temps. J’ai ainsi pu ajouter ma pierre à l’édifice SMA.

>Pensez-vous que ce stage aura une influence sur votre parcours après l’École polytechnique ?
Je souhaite devenir astronaute. Grâce au Service militaire adapté, j’ai appris à mieux gérer les relations humaines et j’ai découvert que la relation professionnelle n’est pas une relation d’amitié, ni de pouvoir mais bien une relation basée sur le respect de la place des uns et des autres.

> Lire : L'X s'engage dans le label « Volontaire d’excellence »